film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Retour sans cimetière
Return Without The Graveyard
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Djibril Diaw

IMAGE

Sidaty Diallo

SON

Abdallah Diallo

MONTAGE

Isabelle Collin

MUSIQUE ORIGINALE

Baba Mall

PRODUCTION / DIFFUSION

ICTV, Impluvium Productions, TV Rennes 35

PARTICIPATION

Angoa-Agicoa, CNC. COSIP, Procirep

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

ICTV, ADAV, La Maison du doc

ISAN : ISAN 0000-0003-482D-0000-U-0000-0000-L
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Catalogue des vidéos à la demande

  • Distributeur(s) :

    ICTV

  • Vidéothèque permanente, gérée par la Maison du documentaire, accessible sur place ou à distance et réservée exclusivement aux professionnels de l’audiovisuel.
    En savoir plus
  • Film disponible à l'Adav, catalogue réservé aux établissements éducatifs et culturels.
    En savoir plus

Le village de Donaye, essentiellement peuplé de l’ethnie peulh, est situé dans le sud de la Mauritanie au bord du fleuve Sénégal. Il fait office de frontière entre la Mauritanie et le Sénégal. Les Peulhs ont été autorisés à retourner dans le village dont ils avaient été expulsés après vingt ans d’exil. Aujourd’hui, le conflit de 1989 terminé, ils peuvent retraverser le fleuve Sénégal, qui constitue ici la frontière entre la Mauritanie et le Sénégal. Mais le droit au retour exclut l’accès à leur ancien cimetière, là où sont enterrés leurs ancêtres. En effet, leur ancien cimetière est aujourd’hui aux mains d’un agro-businessman maure qui l’a transformé en un vaste champ. Tout ceci se déroule sous les yeux des villageois qui n’ont pas le droit d’aller se recueillir auprès de leurs ancêtres. Le village tente de faire valoir ses droits auprès des autorités locales. Sans succès.

Donaye is a Mauritanian village, mostly populated with Negro-Mauritanians from the Fulani ethnic group, on the banks of the River Senegal, acting here as the border between the country of the same name and Mauritania. If the landscape looks peaceful, it has been in reality the theatre of a thorny conflict between Senegal and Mauritania in 1989, leading to ethnic cleansing and ending with the deportation of many Negro-Mauritanians. It’s necessary to wait for an agreement to be signed in 2009 to allow for the return of the refugees to their lands. So, after 20 years of exile, the Fulani could finally return home to their former properties.

Distinctions