film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
71° Solitude Nord
© Planète.D
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Damien Artero

IMAGE

Damien Artero

SON

Damien Artero

MONTAGE

Damien Artero

MUSIQUE ORIGINALE

Clément Mirguet

PRODUCTION / DIFFUSION

Planète.D

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Planète.D, Planète.D, Films & Documentaires.com

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

"Je m'appelle Nathalie. Je chausse mes skis à Ivalo, en Finlande. J'harnache ma pulka et j'accueille, avec une volupté grimaçante, sur mes épaules et au creux de mes reins, ses 71 kilos de chargement. Toute ma vie tient là-dedans pour les deux mois et demi à venir. J'y mets aussi, je le sais bien, mes doutes et mes espoirs. Je n'espère pas les semer en route, peut-être juste que le chemin les bonifiera. Ou me bonifiera. Cette aventure, c'est aussi la solitude, les angoisses et les euphories, les détails d'une nature enfouie sous la neige, en léthargie, où le moindre sursaut s'apparente à une effervescence. J'espère de démystifier l'idée que cette nature n'est qu'hostile. Je veux sans doute aussi montrer qu'avec la préparation idoine, beaucoup de projets sont réalisables, qui paraissent inaccessibles. Que l’anonyme que je suis peut atteindre le Cap Nord, puis redescendre en partie le long de la colonne vertébrale scandinave, en autonomie, avant le printemps et la fonte. 71 kilos. 71 jours. 71° nord. Et plus de 1200 kilomètres de glace et de neige...

My name is Nathalie. I get on my skis in Ivalo, Finland. I load up my sled and I welcome, with a grimacing pleasure, on my shoulders and the small of my back, its 71 kilos of gear. All my life fits in there, and will it be, for the two and half months to come. I put in that too, I know, my doubts and hopes. I hope not to loose them on the way, my hopes, but maybe the way shall make them real. Make me real. This adventure is also about loneliness, anxiety and euphoria, details of a nature buried under snow, lethargy, a place where the slightest jolt feels like an effervescence. I wish to demystify the idea that nature is there only hostile. I'm probably also willing to show that with the suitable preparation, many projects are feasible, which seem downright inaccessible. As a nobody I want to reach the North Cape and then ski down along the Scandinavian spine, in full autonomy, and before the spring melts out.