film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Adrar, la fin des oasis ?

En Mauritanie, le désert du Sahara couvre la majeure partie du territoire. Il n'y pleut presque jamais, aucune rivière ne s'y forme. L'eau n'existe que sous forme souterraine, stockée dans les nappes phréatiques à plusieurs mètres sous terre. Pendant des centaines d’années, les populations nomades de ce désert ont utilisé les points d'eau et notamment les oasis qui leur permettaient d’apaiser leur soif, et d’abreuver le bétail. La grande sécheresse des années 70 a tout bouleversé. Là où les puits atteignaient l'eau à 3 mètres, il faut creuser maintenant jusqu'à 30 mètres ! La crise de l’eau est là, ses conséquences seront terribles et peut être rapides. La population s’inquiète, les oasis sont elles condamnées à disparaitre? Face à l’urgence de la situation, des programmes d’aide sont mis en place par les autorité locales et internationales. Des hommes tentent d’apporter de nouvelles techniques, de modifier les comportements, d’informer, de persuader de l’ampleur de la crise. Mais le temps manque, les dunes se déplacent et envahissent les palmeraies. Et il est souvent difficile de parler de développement durable à une population sans ressource. Le développement durable n’est-il qu’une idée pour pays riches ? Est-il incompatible avec ce que la terre ici peut offrir