film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Au pied du mur
© Aligal Production
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Roland Thepot

PRODUCTION / DIFFUSION

Aligal Production, France 3 Bretagne

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Aligal Production, ADAV, La Maison du doc

ISAN : ISAN 0000-0003-E269-0000-T-0000-0000-O
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Ce film raconte l’itinéraire d’hommes unis par la difficulté. Pour s’en sortir le hasard a voulu qu’ils se rejoignent tous autour d’un même projet, remettre en valeur une falaise abandonnée. Tous ces personnages sont ici pour reprendre vie. D’une certaine façon cette histoire est heureuse même si elle parle de blessures.
Cette histoire se passe sur la côte d’albâtre. Il y a encore une cinquantaine d’années ces falaises situées entre Le Havre et Etretat étaient l’objet de bien des intérêts stratégiques et même touristiques et puis les projets du port du Havre et celui d’Antifer, plus au nord, les ont enfermées dans une sorte de no man’s land, une terre de personne, inaccessible. Après avoir été peinte par de nombreux artistes du XIXe siècle, cette côte est devenue la côte de la honte, celle des décharges, celle que l’on cache.
C’est Jean Jacques qui le premier a su porter un nouveau regard sur ce paysage. Là où beaucoup ne voyait que délabrement, lui a su voir espoir et opportunité. Cet homme n’a jamais supporté la fatalité des exclus. Quand il a croisé le chemin de ces laissés pour compte de la crise industrielle, il a décidé de chercher pour eux un autre horizon, un autre avenir.
François, Anouard et les autres ont tous en commun d’avoir plongé un temps dans leur vie. Leur itinéraire est à l’image du relief de cette falaise fait de cassures et de failles. Tous ces gens ont eu des accidents de vie. Aujourd’hui Aquacaux leur tend une bouée et les ramène à quai. C’est pour beaucoup leur dernière chance. Dans ce monde les itinéraires se croisent et s’entrechoquent. Personne n’a connu la facilité et c’est pourquoi tout le monde se respecte. Ici au pied du mur, on n’a plus rien à perdre.