film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Mon week-end au centre commercial
© Leitmotiv Production
1/1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

La ville de Limoges se prolonge dans le quartier cosmopolite de Beaubreuil. Au cœur de celui-ci, son centre commercial. On y trouve des boutiques, mais pas seulement : la vie s’organise dans ces lieux qui vont de la bibliothèque à l’hypermarché, en passant par le coiffeur, le bar-tabac ou même le simple banc. Intensité du samedi, suspension du dimanche : on découvre que bien plus qu’un simple lieu de commerce, le centre est un terrain de jeu, un lieu de lien.
Le film est rythmé par des extraits du récit d’Annie Ernaux Regarde les lumières mon amour, aux éditions du Seuil. Son travail et ses questions ont fait écho à ce qui habitait le film, et ses mots sont venus ponctuer les images comme une évidence.

Beaubreuil is a cosmopolitan suburb of the city of Limoges. Life there organizes itself around the shopping center and the different places which make up the suburb’s routine: a library, a supermarket, a hairdresser, a bar or even a bench… There is a great intensity on Saturday, and a suspended expectation on Sunday. More than solely a place of commerce, the center is a playground, a place where links are created, bonds.
The film is paced by excerpts from the narrative Regarde les lumières mon amour, of Annie Ernaux (Seuil). The book echoed what the film was trying to represent and her words connected with its images.