film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Pawel i Wawel
Pawel et Wawel
Pawel and Wawel
© Krzysztof Kaczmarek Filmproduktion
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Krzysztof Kaczmarek

IMAGE

Malgorzata Mazur

MONTAGE

Krzysztof Kaczmarek

PRODUCTION / DIFFUSION

Krzysztof Kaczmarek Filmproduktion

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Sixpackfilm

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

D’évidence, Krzysztof Kaczmarek se plait à brouiller les pistes, qui s’avèrent nombreuses. La piste culturelle : le festival itinérant consacré au cinéma polonais initié en Islande par le réalisateur et intitulé "Quelle est la différence entre Pawel et Wawel ?" La piste géographique : Islande et Pologne réunies dans un road movie à travers de magnifiques paysages. La piste musicale, qui ferait du chant la matière première, substitut de la parole dans ce film où elle est parcimonieuse. Mais emmêlées, ces pistes ne servent rien d’autre qu’une comédie aux rencontres aussi récurrentes qu’imprévisibles, parmi lesquelles un viking à l’écoute de Wagner, un chœur de nonnes polonaises, des beatboxers en pleine session dans un sous-bois, un chien chantant, et bien d’autres. S’esquisse un monde fragmenté, où l’absurde a pris les rênes, alors que la tournée se déroule peu à peu. Une traversée burlesque et distanciée d’un monde flottant où les certitudes et la logique semble s’évider, où tout semble glisser sur les apparences, pures images à distance, et comme habitées par le rêve. Comme celles qui défilent, scandant le film en un lent mouvement, plans filmés depuis un pare-brise ou une fenêtre. Où nous serions à l’égal de ces passagers du paquebot qui glisse sur des eaux calmes et voit passer le monde en travelling.
(Nicolas Féodoroff, FIDMarseille 2015)

Apparently, Krzysztof Kaczmarek enjoys covering his tracks, of which there are many. The cultural track: a touring festival of Polish cinema set up by himself in Iceland and entitled "What is the difference between Pawel and Wawel?". The geographic track: Iceland and Poland united in a road movie through magnificent landscapes. The musical track which makes singing the raw material, substitute for spoken words in this film where it is used with parsimony. Yet intertwined these tracks only serve the comedy of the meetings as repetitive as they are unpredictable. Amongst which a Viking listening to Wagner, a choir of Polish nuns, beatboxers in the high season under the trees, a singing dog, and many others. Sketching a fragmented world where the absurd has taken up the reins while the tour slowly moves on. A burlesque and distanced crossing of a floating world where certainty and logic seem to empty themselves, where everything seems to slide over appearances, pure images at a distance, as if inhabited by a dream. As those which pass, rhythming the film in a slow movement, shots filmed through a windscreen or a window. And where we would be just like the passengers on a cruise ship as it slides over calm waters and sees the world in travelling.
(Nicolas Féodoroff, FIDMarseille 2015)

Distinctions