film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
O somma luce
O Supreme Light
© Straub-Huillet / Pierre Grise Productions
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Danièle Huillet, Jean-Marie Straub

IMAGE

Renato Berta, Jean-Paul Toraille, Arnaud Dommerc, Franck Ciochetti

SON

Jean-Pierre Duret

MONTAGE

Catherine Quesemand

MUSIQUE ORIGINALE

Edgar Varèse

PRODUCTION / DIFFUSION

Straub-Huillet, Pierre Grise Productions

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Straub-Huillet, ADAV, Éditions Montparnasse

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Straub continue à tourner sans Danièle Huillet (disparue en 2006), semant des courts métrages comme des cailloux. Europa 2005 et Joachim Gatti sont des manifestes anti-flics : le premier, sans paroles mais avec des chiens qui aboient, est un panoramique, répété cinq fois, sur le lieu du drame de Clichy-sous-Bois où deux ados sont morts électrocutés. Qui aurait pu croire que l'intransigeant Straub rejoindrait les groupes de rap les plus radicaux ? Les deux autres courts métrages sont dans la pure veine "straubienne". Corneille-Brecht est une lecture d'extraits d'Horace et Othon, de Corneille, et d'une pièce radiophonique de Brecht. Cornelia Geiser, statufiée, assise dans un appartement ou debout sur un balcon, dit le texte. Dans O somma luce, c'est Giorgio Passerone qui scande Dante dans un pré. On frémit au passage d'un nuage, tandis que les mots sont cognés comme de la pierre. Du cinéma pur et dur ? Presque une caricature.
(Jacques Morice)

Thématique
Distinctions