film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Panamarenko : portrait en son absence
© Qwazi qwazi film
1/1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

À la fois évidente et complexe, ramifiée, multiple, ironique... l'œuvre de l'artiste anversois Panamarenko semble faire – depuis une trentaine d'années – la joie des grands et des petits. Mais qu'on se détrompe : malgré son apparente lisibilité, elle demeure inclassable et joyeusement iconoclaste. Elle ne peut donc se résumer à une illustration du mythe d'Icare, ni à la volonté de bricoler appareils et machines capables de se mouvoir – avec ou sans la force de l'homme – sur terre comme sous l'eau – pour étonner chameaux et poissons. Non, l'ensemble des objets de Panamarenko pose sans cesse la question des limites, des frontières, des "passages". Passages de la contemplation à l'acte, de la matière à la forme, de l'art à la science (et vice versa). Il s'agit d'une perpétuelle "invitation à...".

At once obvious and complex, ramified, many-sided, ironic... for the past 30 years the work of Antwerp-based artist Panamarenko has apparently delighted young and old alike. But beware : despite its apparent accessibility, it remains unclassifiable and joyously nonconformist. So it cannot be reduced to an illustration of the myth of Icarus, nor the desire to throw together some gadgets and machines capable of movement – with or without the aid of manpower – on land or water – to astonishment of camels and fish. No, Panamarenko's objects forever raise the question of limits, frontiers and "passages". Passages from contemplation to action, from matter to form, from art to science (and vice versa). It's perpetual "invitation to...".

À propos du film
Distinctions
  • 1999 : Images en bibliothèques - Paris (France) - Film soutenu par la Commission nationale de sélection des médiathèques