film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Zero Days
© Global Produce / Jigsaw Productions / Participant Media
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Alex Gibney

IMAGE

Antonio Rossi, Brett Wiley

MONTAGE

Andy Grieve

MUSIQUE ORIGINALE

Will Bates

PRODUCTION / DIFFUSION

Jigsaw Productions, Participant Media, Global Produce

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Jigsaw Productions

ISAN : ISAN 0000-0004-41CB-0000-S-0000-0000-R
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • États-Unis | 2016 | 116 minutes
  • Un film de Alex Gibney

Dan son nouveau film, le réalisateur Alex Gibney (oscar du meilleur documentaire en 2013 pour We Steal Secrets - The Story of WikiLeaks) explore le phénomène Stuxnet, un virus informatique auto-reproducteur découvert en 2010 par des experts en informatique internationaux. À l'évidence commandé par les gouvernements américain et israélien, ce logiciel malveillant a été conçu pour saboter spécifiquement le programme nucléaire iranien. Cependant, ce virus informatique complexe a fini par infecter non seulement sa cible, mais s'est étendu aussi de manière incontrôlée.
Toujours officiellement nié jusqu'à ce jour, Stuxnet a été créé par deux forces alliées qui, suivant chacune son propre agenda, ont de cette manière ouvert la boîte de Pandore de la "cyber-guerre"...
Dans le film de Gibney, les initiés font la chronique du développement d'un programme qui avait pour nom de code "les Jeux Olympiques" - un logiciel malveillant qui peut paralyser les infrastructures d'états entiers en une fraction de seconde sans laisser aucune trace de son passage. Cette histoire d'un code source ayant causé de sérieux dégâts à l'extérieur du cyber espace devient le récit édifiant des dangers des technologies sans limite et du pouvoir politique incontrôlé.

In his new film, Oscar-winning documentary filmmaker Alex Gibney explores the phenomenon of Stuxnet, a self-replicating computer virus discovered in 2010 by international IT experts. Evidently commissioned by the US and Israeli governments, this malware was designed to specifically sabotage Iran’s nuclear programme. However, the complex computer worm ended up not only infecting its intended target but also spreading uncontrollably. Although to this day officially denied, Stuxnet was created by two allied forces who were each pursuing their own agendas, and in doing so opened up the Pandora’s box of cyber warfare …
In Gibney’s film, insiders chronicle the development of a programme code-named "Olympic Games" – a malware which can paralyse the infrastructure of entire states in a split second without leaving any trace of those responsible. This story of a source code that caused severe damage outside cyberspace becomes a cautionary tale about the dangers of unfettered technologies and uncontrolled political power.

Distinctions