film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Black Code
Code noir
© Spectre Productions
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Louis Henderson

IMAGE

Louis Henderson

SON

Joseph Munday, Simon Apostolou

MONTAGE

Louis Henderson

PRODUCTION / DIFFUSION

Spectre Productions

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Phantom, Agence du court métrage, La Maison du doc

ISAN : ISAN 0000-0004-9F4D-0000-V-0000-0000-I
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Black Code / Code Noir rassemble des géographies et des temporalités disparates dans une approche critique de deux évènements récents : les meurtres respectifs de Michael Brown et Kajieme Powell par des officiers de police dans le Missouri, aux Etats-Unis, en 2014.
Empruntant une perspective archéologique pour étudier ces meurtres, le film s'intéresse au matériel audiovisuel disponible et trace une route au travers l'Histoire pour saisir les origines complexes de ces tragédies.
Arguant que derrière ce présent se cache une histoire sédimentée de l'esclavage conservée par les lois du Black Code écrites pour les colonies dans l'Amérique du XVIIe siècle, le film suppose que ces codes se sont transformés en algorithmes qui guident les analyses des banques de données de la police et président aujourd'hui au contrôle nécro politique des afro-américains.

Louis Henderson analyses the lingering racial violence in the United States by drawing on the recent murders of Mike Brown and Kajieme Powell by the police. To try and chart its genealogy and describe its development, the director uses the notion of “code” and its polysemic dimension. Denoting both a legal decree and an algorithmic rule, the code is seen as underpinning necropolitical power. Henderson’s discourse hinges on the articulation, embedding and superposition of disparate images and sounds taken from the Internet in order to propose a critical perspective of Afro-American history. The only moment of hope is the repetition of the beginning of Humberto Solás’ Simparele (1974), where singer Martha Jean-Claude calls on the pride and independence of the Haitian people... (Jessica Macor)

Distinctions