film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Innocence of Memories
Orhan Pamuk, éloge de la mélancolie
© Venom Films / Illuminations Films / Vivo Film / Hot Property Films / INFAB - In Between Art Film
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Grant Gee

AUTEUR(S)

Orhan Pamuk

IMAGE

Grant Gee

SON

Jerry Chater

MONTAGE

Jerry Chater

MUSIQUE ORIGINALE

Leyland Kirkby

PRODUCTION / DIFFUSION

Venom Films, Illuminations Films, Vivo Films, Hot Property Films Ltd, INBAF - In Between Art Film

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

The Match Factory

ISAN : ISAN 0000-0003-C291-0000-D-0000-0000-Z
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Royaume-Uni, Irlande, Italie | 2015 | 97 minutes
  • Un film de Grant Gee

En 2008, le Prix Nobel de littérature turc Orhan Pamuk publiait Le Musée de l’innocence, où il racontait une histoire d’amour tragique dans l’Istanbul des années soixante-dix. Quatre ans plus tard, Orhan Pamuk ouvre un vrai musée à Istanbul, portant le même nom et où il expose les objets du quotidien appartenant à cette histoire : des chaussettes, des robes, des bijoux, et même des centaines de mégots de cigarettes. Le film Innocence of Memories est le fruit d’une collaboration entre Orhan Pamuk et le réalisateur Grant Gee à partir du roman et du musée, et propose une troisième expérience de cette même histoire, suivant un nouveau point de vue, par un récit tripartite partagé entre la ville, le musée et l’écrivain. Une lettre d’amour visuellement époustouflante et baroque adressée à une ville qui recèle bien des souvenirs.

In 2008, Turkish author Orhan Pamuk, winner of the Nobel Prize for literature, published The Museum of Innocence, in which he recounts a tragic love story in 1970s Istanbul. Four years later, Pamuk opened a real museum in Istanbul with the same name, in which he exhibits the everyday objects that appear in his novel: socks, dresses, jewellery, even hundreds of cigarette ends. The film Innocence of Memories came out of the collaboration between Pamuk and filmmaker Grant Gee on the book and the museum. It proposes a third experience of the very same story, giving a different perspective that calls on a tripartite narrative between the city, the Museum and the writer himself. A visually astonishing baroque love letter to the city as a repository of memories.

Distinctions