film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Todo comenzó por el fin
Tout a commencé par la fin
It All Started at the End
© Luis Ospina
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Luis Ospina

IMAGE

Francisco Medina

SON

Isabel Torres Maris

MONTAGE

Gustavo Vasco, Luis Ospina

PRODUCTION / DIFFUSION

Luis Ospina

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Burning Blue

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Si tout commence par la fin… c’est pour mieux revenir aux débuts. Ceux des premières images de Luis Ospina, tournées enfant avec la caméra paternelle. Ceux, surtout du Grupo Cali, mouvement de création et de diffusion artistique né dans la ville du même nom au début des années 1970 et dont le cinéaste colombien a fait partie. Utopie d’une vie communautaire autant que d’une création collective, le groupe a créé une effervescence dans la culture alternative musicale, littéraire, plastique et cinématographique dont ce film se fait le témoin. Depuis son lit d’hôpital auquel l’attache une tumeur duodénale, Ospina ordonne le collage d’images hétéroclites. À travers des extraits de ses propres films et de ceux d’autres membres du groupe, d’interviews filmées aujourd’hui, ou d’archives rares, il construit un film de famille qui serait aussi celui d’une génération. (Alice Leroy)

If it all started at the end… it is to better revisit the beginnings. Those of the first images of Luis Ospina, filmed as a child with his father’s camera. Particularly those of the Cali Group (El Grupo Cali), an artistic creation and diffusion collective named after the city where it was founded in the early 1970s, to which the Colombian filmmaker belonged. A utopia of community life as much as a collective creation, the group created bubbling excitement on the alternative music, literary, arts and film scene documented by the film. Confined to a hospital bed due to his duodenal cancer, Ospina structured the collage of assorted images. Using excerpts from his own films and those of other group members, filmed interviews of the present or rare archives, he constructs a family film that was also to be one about his generation. (Alice Leroy)

Distinctions