film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Chiens des champs
From the Fields
© Vue sur Mer Films
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Rachel Vulliens

IMAGE

Rachel Vulliens, Mirjam Landolt

SON

Adrien Kessler

MONTAGE

Rachel Vulliens

PRODUCTION / DIFFUSION

Vue sur Mer Films

PARTICIPATION

Cinéforom, Loterie Romande, Fondation Ernst Göhner

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Vue sur Mer Films

ISAN : ISAN 0000-0004-418E-0000-Z-0000-0000-6
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

"L’enfance, l’insouciance de la vie dans une ferme suisse. Il y a les gestes des petits et il y a ceux des grands. Il y a les jeux et le travail. La chaleur du foyer et la fraîcheur des bois. La vie de famille et les copains. Les animaux et la nature. Charles et Lucas sont pieds nus dans la terre, la tête dans les nuages. Dans Chiens des champs, c’est leur territoire qui se dévoile peu à peu. D’abord de manière sensorielle, jouant sur les matières : le grain de la peau des enfants, le moelleux de l’humus du sous-bois, le scintillement de la rosée dans l’herbe des prés, la chaleur du pelage des animaux… La caméra est au plus près, mais elle dessine au fil de leurs jeux, de la maison à la forêt, à travers les champs, leur terrain d’aventures, reconstitué par pointillés, sans limite. La liberté absolue. C’est cette caméra toujours proche et vibrante qui rend compte de la légèreté de la vie pour ces gamins. C’est le travail du montage toujours vivant, sans cesse raccordant dans ce mouvement, qui révèle à chacune de leurs actions la saveur et l’étonnement de la découverte." 
(Madeline Robert)

"Childhood, the carefree life on a Swiss farm. There are the gestures of children and those of adults. There are games and work. The warmth of the home and the fresh air of the woods. Life with family, and with friends. Animals and nature. Charles and Lucas are barefoot on the ground, their heads in the clouds. In Chiens des champs it’s their territory that is gradually revealed. Firstly in a sensorial manner, playing with the materials: the skin grain of the children, the softness of the humus in the undergrowth, the twinkle of the dew in the grass in the meadows, the warmth of the animals’ coats… The camera follows as closely as possible, but draws out their playground, through their games, from the house to the forest, through the fields, reconstructed by dots, limitless. Absolute freedom. It is this camera, always nearby and vibrant, that charts the lightness of life for these kids. It is the work of constantly lively editing, ceaselessly connecting this movement, that reveals, with each of their actions, the taste and astonishment of discovery."
(Madeline Robert)

Distinctions