film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Appunti del passaggio
© Stella Maris Atlas / Fondazione Furla per l'arte
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Raphaël Cuomo, Maria Iorio

IMAGE

Raphaël Cuomo

SON

Gilles Aubry, Alessandra Eramo

MONTAGE

Raphaël Cuomo, Maria Iorio

PRODUCTION / DIFFUSION

Stella Maris Atlas, Fondazione Furla per l'arte

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Argos Centre for Art and Media Brussels

ISAN : non renseigné - en savoir plus

À travers les souvenirs d'une femme dont l'accent suggère une affiliation possible à la matière du film, se tisse le récit d'une contre-mémoire de l'immigration italienne des années 1960 en Suisse. La zone frontalière des Alpes, un village désormais déserté en Italie ou le "Grenzsanität" de Brig – un bâtiment moderniste où eurent lieu les examens médicaux jusqu'au milieu des années 1990 – sont autant d'étapes jalonnant le parcours de la migration vers le nord. Au-delà de ces repères, c'est une structure composite et évocatrice qu'Appunti del passagio met délicatement en œuvre, ponctuée de photographies et de références à certains protagonistes historiques de la Commedia dell'arte. Si ces derniers permettaient de saboter les relations entre subalternes et patrons, ils reflètent ici la quête d'une nouvelle historiographie, écrite cette fois dans une subjectivité assumée, par les femmes et depuis le bas, tandis qu'en toile de fond se pose la question essentielle des régimes frontaliers d'aujourd'hui et d'alors.
(Emilie Bujès)

An account of a counter-memorial of Italian immigration to Switzerland in the 1960s is weaved through the memories of a woman whose accent suggests a potential affiliation with the theme of the film. The border zone of the Alps, a now deserted village in Italy or the "Grenzsanität" of Brig - a modernist building where medical examinations took place until the middle of the 1990s - are among the stopovers staking out the path of migration towards the north. Beyond these landmarks, Appunti del passagio delicatelyimplements a composite and evocative structure, punctuated with photographs and references to certain historic protagonists of the "Commedia dell'arte". If the latter made it possible to sabotage the relationships between subordinates and bosses, here they reflect the quest for a new historiography, this time written in an assumed subjectivity, by women and from the bottom up, whereas, in the background is posed the essential question of the border regimes of today and then.
(Emilie Bujès)

Distinctions