film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
I Cormorani
The Cormorants
© Strani Film srl
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Fabio Bobbio

IMAGE

Stefano Giovannini

SON

Simone Paolo Olivero, Manuel Paradiso

MONTAGE

Fabio Bobbio

MUSIQUE ORIGINALE

Ramon Moro, Paolo Spaccamonti

PRODUCTION / DIFFUSION

Strani Film srl

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Strani Film srl

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Deux ados passent un été à parcourir la campagne. Des routes désertes, des bosquets. Le soleil brille paresseusement tandis que chaque jour apporte son lot de nouvelles aventures surprenantes. Les deux garçons découvriront le lien fort qui les unit, tandis que cet été, qui ne commence ni ne s’achève jamais, semble durer indéfiniment, bercé par la douce brise d’un après midi chaud et interminable. Fabio Bobbio Sordini, qui réalise ici son premier film, saisit l’éclat fugace de la jeunesse avec un sens inégalé du paysage et de la composition. Son regard aiguisé souligne tous les rites qui entourent le fait de grandir et de prendre conscience du monde. Avec un style tout en nuances qui passe d’une approche naturaliste à l’observation et enfin au sens poétique, ce jeune réalisateur nous fait partager le monde et les émotions de ses personnages, jeunes et rêveurs. Le temps d’un été, et c’est la vie, ses mystères et ses joies que l’on célèbre. The Cormorants est l’œuvre éblouissante de l’un des réalisateurs italiens les plus prometteurs, produite par le cinéaste Mirko Locatelli.
(Giona A. Nazzaro)

Two boys spend their summer roaming the countryside. Empty roads, small woods. The sun shines lazily down on them, while each day brings new and surprising adventures. The two boys will discover the deep bond that ties them together while an endless summer, without a beginning or an end, seems to drag on for ever, blessed by the hazy breeze of a warm and everlasting afternoon. First-time director Fabio Bobbio Sordini captures the fleeting sparkle of boyhood with an unmatched flair for landscape and composition. A precise camera work celebrates the many rites of growing up and becoming aware of the world. A nuanced style that swings from a naturalistic approach to an observational one, to an ultimately poetic one, allows the young director to share both the world and the emotions of his young and dreaming protagonists. In the timeframe of one summer, life and its many mysteries and joys are celebrated. The Cormorants is a stunning achievement, directed by one of the most promising Italian directors of photography and produced by filmmaker Mirko Locatelli.
(Giona A. Nazzaro)

Distinctions