film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Il était une fois la Mésopotamie
© Trans Europe Film / Musée du Louvre Production
1/1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

En Syrie et en Irak, entre Tigre et Euphrate, un pays de silence. Rien n'invite à chercher, à creuser. Rien sinon d'étranges briques gravées de signes abstraits en forme de coins et de clous. Les sables du désert avaient enseveli la mémoire d'une antique et brillante civilisation, née il y a plus de 5 000 ans et morte à la naissance de la nôtre. La Mésopotamie n'était plus qu'une légende biblique et quelques récits rapportés par les vieux historiens grecs et latins. Les trésors retrouvés ont été dispersés dans les musées, et les sables du désert ont à nouveau recouvert les cités ressuscitées par les premiers "fouilleurs". Effacée de notre souvenir, puis miraculeusement et lentement sortie de son épais linceul de terre et d'oubli, cette civilisation qui inventa l'écriture, la science et la littérature, nous livre les premiers traits essentiels de notre culture.

In Syria and in Iraq, between the Tiger and Euphratus, a country of silence. Nothing pushes someone to search, to dig. Nothing unless strange bricks with abstract signs like nails. Desert sands buried the memory of an antique and brilliant civilisation, born 5,000 years ago and dead at the beginning of our era. Mesopotamia was no more than an old biblical legend and some narrations that arrived to us through the old Latin and Greek historians. Treasures which was discovered were spread into museums, and the desert sands covered again cities resuscitated by the first "diggers". Since then, ruins have spoken : Khorsabad, Assur, Babylone emerged from the sands, letters delivered their messages of clay revealing the dawn of the History.