film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Un caméraman dans la Résistance
© Ina
1/1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Les images tournées par le caméraman Félix Forestier pendant l’été 1944, du maquis du Vercors à la libération de Lyon, apportent un témoignage exceptionnel sur cette période décisive. Réalisées à l’initiative du Comité de libération du cinéma français (procommuniste) qui entend exalter le rôle des Résistants de l’intérieur, elles sont aussitôt manipulées dans la lutte pour l’écriture de l’Histoire, qui oppose gaullistes et communistes. Avec ses deux assistants, Félix Forestier documente dans des conditions périlleuses des réalités complexes. En s’appuyant sur l’expertise de trois historiens, Franck Mazuet restitue le contexte politique et cinématographique de ces prises de vue. En caméraman expérimenté, Forestier procède souvent à des reconstitutions, notamment de scènes de combats où les jeunes maquisards (dont beaucoup vont bientôt mourir) jouent leur propre rôle. Rescapé de la débâcle du maquis, il filme lors des premières heures de la Libération des mouvements de foule spontanés, d’autres mis en scène par les autorités comme la tonsure des femmes à Voiron. Expurgées de toute référence à la Résistance communiste, ces images sont immédiatement exploitées dans les actualités cinématographiques sous contrôle gaulliste. Mais Forestier va bientôt collaborer avec Jean-Paul Le Chanois à la réalisation d’un film d’inspiration communiste sur la tragédie du Vercors, Au cœur de l’orage (1948).
(Eva Ségal)