film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Carlo Maria Giulini à Aix-en-Provence : Mozart, Gluck, Haydn (3)
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Pierre Jourdan

PRODUCTION / DIFFUSION

Lizard C.S.E, INA - Institut National de l'Audiovisuel, Minerve, La Sept ARTE, France 3

PARTICIPATION

CNC, Ministère de la Culture et de la Communication, Ministère des Affaires étrangères

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Lizard C.S.E

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

En 1952, Gabriel Dussurget fit appel au jeune chef d'orchestre Carlo Maria Giulini pour diriger Iphigénie en Tauride de Gluck. Les deux hommes évoquent ce qui fut encore un pari du festival ainsi que les autres collaborations qui les unirent à nouveau en 1959 : Il Mondo della luna de Haydn et la Symphonie Haffner de Mozart. Carlo Maria Giulini rend hommage au talent de Gabriel Dussurget, à ses capacités humaines et musicales, puis il parle de son propre travail avec les chanteurs, de sa façon d'aborder leurs qualités diverses pour que toujours, ils donnent ce que peut-être ils ne soupçonnaient pas pouvoir donner. Comme dans les émissions précédentes, les deux opéras sont évoqués à l'aide d'archives, de photographies et d'entretiens avec André Masson, décorateur d' Iphigénie, Jean-Denis Malclès et Maurice Sarrazin, décorateur et metteur en scène de Il Mondo della luna, ou encore avec les chanteurs Luigi Alva et Mariella Adami. Carlo Maria Giulini conclut en louant les conditions de travail idéales que lui a offertes le festival d'Aix, n'hésitant pas à parler de "miracle de l'invention".
(Guillaume Courcier)