film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Le Centre Pompidou Metz - 1 ) Shigeru Ban, le projet lauréat - 2) Le Projet à l'étude - 3) Le Projet en chantier - 4) Machine à rêves
© Mirage illimité
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Michel Quinejure

PRODUCTION / DIFFUSION

Mirage illimité, Centre Pompidou, France Télévisions

PARTICIPATION

CNC, Ministère de la Culture et de la Communication. DAPA, Metz Métropole, Région Lorraine

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Mirage illimité, Images de la culture (CNC)

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Distributeur(s) :

    Mirage illimité

  • Depuis ses origines en 1978, le fonds Images de la Culture, géré directement par le CNC depuis 1996, constitue un outil privilégié pour la diffusion de la culture audiovisuelle en France. Le catalogue totalise aujourd’hui plus de 2700 œuvres documentaires.

En quatre films de 26 minutes consacrés à la conception et à la réalisation du Centre Pompidou de Metz, Michel Quinejure décline les étapes de ce chantier gigantesque, depuis le projet lauréat de Shigeru Ban en 2003 jusqu'à l'inauguration du bâtiment en 2010 ; une période de sept ans d'affinage des plans puis des travaux, qui auront vu défiler trois ministres de la Culture et deux maires de la Ville de Metz.
Ce projet représente la première expérience française de décentralisation d'un établissement public culturel national, sous la forme d'un établissement public de coopération culturelle. La confrontation des choix stratégiques de la double maîtrise d'ouvrage en matière de développement culturel et urbain (Centre Pompidou et Metz Métropole) révèle un mode de gouvernance inédit. Michel Quinejure enregistre toute l'évolution du projet, jusqu'aux difficultés à travailler avec un double commanditaire sur une aussi longue durée. L'architecte Shigeru Ban développe là une recherche formelle audacieuse et l'invention d'une solution technique complexe. La structure qui recouvre le bâtiment, inspirée du chapeau chinois traditionnel en bambou tressé, deviendra sans doute l'icône architecturale du début du XXIe siècle. "Un lieu zen et dépouillé, une sorte de temple shinto de la culture", mais aussi "un lieu de convivialité pensé avant tout comme un lieu de rassemblement public" déclare l'architecte.
(Annick Spay)