film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Il était une fois... La Reine Margot
© Folamour Productions
1/1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Patrice Chéreau (1944-2013) entame l’adaptation du roman d’Alexandre Dumas en 1989, année où l’ayatollah Khomeini meurt en Iran. En avril 1992, commence à Sarajevo un siège de quatre ans qui causera près de 10 000 victimes. Pendant la préparation du tournage, des islamistes tuent en Algérie au nom de Dieu. Les interviews du réalisateur et de ses nombreux collaborateurs racontent La Reine Margot (1994), film sanglant à l’image de son temps.
Patrice Chéreau voulait réaliser un film "athée, sur l’horreur qu’on puisse tuer au nom de Dieu". S’il avait déjà mis en scène le massacre de la Saint-Barthélemy au théâtre, dans Le Massacre à Paris de Marlowe en 1982, et que la lumière du film se nourrit de tableaux – notamment Le Radeau de la Méduse de Géricault – ce sont surtout des images d’actualités, en particulier de la guerre en Yougoslavie, que révèlent ici ses archives. Au cœur de son esthétique, analyse le critique Antoine de Baecque, l’érotisme ne fait qu’un avec la violence. Son regard sur les corps trouve un point d’orgue dans les gros plans et dans le travail avec les acteurs, à qui il demande toujours de "dépasser ses attentes" (Isabelle Adjani) et de jouer "sur le fil" (Dominique Blanc). Le 6 avril 1994, un mois avant la sortie du film, l’assassinat du président rwandais Habyarimana sonne le début du génocide des Tutsis, donnant au massacre de La Reine Margot une nouvelle actualité tragique.
(Martin Drouot)

Thématique