film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Man Ray, Monsieur six secondes
© Les Films du Tambour de Soie
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Jean-Paul Fargier

PRODUCTION / DIFFUSION

La Cinquième, France 3, Les Films du Tambour de Soie, Centre Pompidou, Paris Première, Paris Première

PARTICIPATION

CNC, Procirep

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Les Films du Tambour de Soie, La Maison du doc

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Cerner au plus près l'univers visuel de Man Ray, le peintre, le photographe, mais aussi le "chimiste", à travers ses portraits, ses autoportraits et ses expérimentations. Le parcours artistique de Man Ray s'écarte volontairement de la ligne droite, il est le fruit d'une association non fortuite de visages, de corps, d'objets singuliers (la fameuse machine à coudre, le fer à repasser) et de rencontres – notamment celle très marquante de Marcel Duchamp – avec les artistes de son époque. Man Ray se démarquera du surréalisme, du dadaïsme pour laisser émerger "l'artiste d'avant-garde qui utilise la photographie pour résoudre des problèmes d'avant-garde". Le film de Jean-Paul Fargier rend compte de cette démarche, à partir de photos, de films, d'images fixes et en mouvement, de voix, de sons et de musique où le violoncelle et la voix de Joëlle Léandre font écho à cette photographie toujours interrogée.

Man Ray the painter, the photograph as well as the "chemist", through his portraits, selfportraits, experimentations. His biography deliberately wanders away from the straight line : it can be considered as the result of a non-casual combination of faces, bodies, peculiar objects (such as the famous sewing machine or iron) with the meeting of his time's best artists (especially his friend Marcel Duchamp). With images right way up or "wrong way up" (Tzara), Man Ray "photograph painter" (Aragon) weaved a unique work which "easy" yet "convulsive" beauty threaded through the 20th century fashions and movements.