film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
A River Twice
© Audrey Lam / Rosie Hays / Kate Howat
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Audrey Lam

IMAGE

Jeremy Virag

SON

Audrey Lam, Marly Lüske

MONTAGE

Audrey Lam

PRODUCTION / DIFFUSION

Audrey Lam, Rosie Hays, Kate Howat

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Rosie Hays

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Australie | 2017 | 15 minutes
  • Un film de Audrey Lam

Une journée durant, un père et sa fille préparent une sortie en voilier. Le temps s'écoule doucement. Le père se remémore les jours anciens passés avec sa fille. Quand le bateau descend la rivière, passé, présent et futur fusionnent en un doux flux de conscience. Les souvenirs d’enfance et les saveurs automnales douces-amères de la vie se reflètent dans l’eau scintillante d’un après-midi paisible. Rien ne se passe, le temps semble figé. Comme un pont silencieux reliant deux générations éloignées, bateau et rivière se font les instruments d’un voyage sentimental qui parcourt le fossé entre leur existence mutuelle. La manière dont Audrey Lam parvient à saisir la tendresse inexprimée qui la lie à son père rappelle les films d’Edward Yang et Hou Hsiao-hsien. Le caractère circulaire de la vie se fond dans l’acte de filmer et devient alors un chemin spirituel vers l’avenir. Tandis que le passé, comme une vision périphérique, s’attarde doucement, la journée prend fin. Avec une compréhension aigüe du désir et du consentement humain, la réalisatrice atteint des vérités universelles.
(Giona A. Nazzaro)

A father and his daughter spend a day planning a trip with a sailboat. Time passes gently as the father remembers their past days together. As the boat makes its way along the river, the past, the present, and the future become a gentle stream of consciousness. Memories of childhood overlap with the bittersweet autumnal taste of a life that mirrors itself on the shiny and glittering water of a river on a lazy afternoon. Nothing happens and time seems to stand still. Like a silent bridge over distant generations, the boat and the river become the instruments of a sentimental journey through the gaps of their mutual existence. Audrey Lam achieves to capture the unspoken tenderness that binds her to her father in manners reminiscent of the films of Edward Yang and Hou Hsiao-hsien. The circularity of life crossfades with the act of filming thus becoming a spiritual path that leads into the future. While the past softly lingers on like a peripheral vision, the day ends. The director touches on universal truths with a keen understanding of human longing and acceptance.
(Giona A. Nazzaro)

À propos du film
Distinctions
  • 2017 : Visions du Réel - Nyon (Suisse) - Compétition Internationale Courts Métrages