film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Miss Rain
© Mnemosyn films
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Charlie Petersmann

AUTEUR(S)

Stéphanie Argerich

IMAGE

Charlie Petersmann

SON

Amalia Rowan

MONTAGE

Charlie Petersmann

PRODUCTION / DIFFUSION

Mnemosyn films

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Mnemosyn films

ISAN : ISAN 0000-0004-AF9C-0000-W-0000-0000-F
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Miss Rain vit protégée par l’eau. Son frère passe son temps en barque à la chercher entre le village lacustre et les méandres du fleuve. Qu’elle se baigne ou se déplace sur l’eau pour pêcher, elle est rassurée, en harmonie avec son élément. Alors que la saison des pluies approche et qu’il faut quitter les habitations flottantes pour la terre ferme, Miss Rain reste seule dans sa cabane parmi les roseaux. La terre la renvoie à ses cauchemars. La forêt est, pour elle, le lieu où se cache le diable. Il y a plus de 30 ans, sous le régime de Pol Pot, toute sa famille a été tuée dans les bois et son esprit n’en a jamais guéri. Ses rêves sont toujours peuplés d’ombres et de flammes.
La mise en scène de cette histoire, simple et envoutante, et la construction de ce récit, au fil de l’eau, permettent d’être au plus proche des personnages et de saisir les séquelles de la dictature khmère. Ce film, comme Miss Rain et son frère, est hanté par un passé qui ne peut refaire surface, qui reste tapi dans les ombres de la forêt cambodgienne et la nuit noire, entrecoupée de torches enflammées.
(Madeline Robert).

Miss Rain lives protected by water. Her brother spends his time on a boat fetching her between the lakeside village and the meanders of the river. Whether she is swimming or moving on the water to fish, she is reassured, in harmony with her element. When the rainy season is approaching and it is time to leave the floating dwellings for terra firma, Miss Rain remains alone in her cabin among the reeds. The land sends her back to her nightmares. For her, the forest is the place where the devil hides. Over 30 years ago, under the Pol Pot regime, all of her family was killed in the woods and her spirit has never recovered from it. Her dreams are still filled with shadows and flames.
The simple and enchanting mise en scène of this story and the construction and flow of this tale enable us to draw as close as possible to the characters and to grasp the consequences of the Khmer dictatorship. This film, just like Miss Rain and her brother, is haunted by a past which cannot resurface again and remains hidden in the shadows of the Cambodian forest and the black night, interspersed with flaming torches.
(Madeline Robert)

À propos du film
Distinctions