film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
No Place for Tears
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Reyan Tuvi

IMAGE

Sinan Kesgin

MONTAGE

Thomas Balkenhol

MUSIQUE ORIGINALE

Onno Tunçboyacıyan, Uğur Işık

PRODUCTION / DIFFUSION

Reyan Tuvi

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Cat & Docs

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Turquie | 2017 | 84 minutes | HD
  • Un film de Reyan Tuvi

La ville kurde de Kobane, dans la région du Rojava située à la frontière de la Turquie, a subi le siège des milices de Daesh (État islamique), conséquence des ravages causés par la guerre en Syrie. Les terroristes ont bombardé la ville à l’artillerie lourde et l’ont coupée du reste du monde. Après quatre mois de combats sans relâche, Kobane a été reprise par les forces kurdes de l’YPG (acronyme dont la traduction signifie les Unités de protection du peuple). Au cœur des combats, de nombreuses personnes ont trouvé refuge en Turquie, de l’autre côté de la frontière, où les gens, horrifiés par la guerre qui se déroule devant leurs yeux, ont entrepris de forger des liens de solidarité avec ceux qui ont fui Kobane. No Place for Tears est un témoignage fort sur les valeurs de la population kurde de Kobane et sur le courage des habitants du village de Maheser qui ont abrité leurs voisins. Reyan Tuvi filme avec une sincère compassion la détresse de ceux qui endurent les épreuves de la guerre. Il saisit la beauté transcendante de la dignité et de la résilience, et nous donne accès à l’un des évènements les plus importants de l’histoire récente.
(Giona A. Nazzaro)

Due to the war that has laid waste on Syria, the Kurdish city of Kobane, located in the Rojava region, at the frontier with Turkey, has been under the siege of Daesh militias (the so-called Isis). Equipped with heavy artillery, the terrorists shelled the city and cut it off from the rest of the world. After four months of relentless fighting, Kobane was won back by the Kurdish YPG (an acronym whose translation means People’s Protection Units). While the fight was raging on, many people sought sanctuary over the border in Turkey. Across the border, people were watching in horror as the war unfolded but managed also to forge bonds of solidarity with those fleeing from Kobane. No Place for Tears is a powerful testimony to the valour of the Kurdish people in Kobane and the courage of the villagers of Maheser who sheltered their neighbours from the war. Reyan Tuvi films with heartfelt compassion the plight of those who endure the hardships of war. By capturing the transcendent beauty of their dignity and resilience she allows us access in one of the most crucial moments in recent history. 
(Giona A. Nazzaro)

Distinctions