film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Retour au Palais
© Elefant Films / Les Films d'ici
1/1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Situé sur l’île de la Cité, au milieu de la Seine, le Palais de Justice de Paris a l’air d’une forteresse impénétrable. Tel le château de Kafka, il garde bien ses secrets. Il est le lieu du pouvoir. La cinéaste, qui y a travaillé plusieurs années en tant que chroniqueuse judiciaire, connaît bien ses espaces labyrinthiques, ses pratiques, ses cérémonies. Elle y revient à présent, alors que le Palais, tel qu’elle le connaissait, va disparaître : son déménagement est prévu en 2017.  Elle l’explore donc, caméra au poing, sur les traces de sa propre expérience. Elle dit : "Je mets en scène mon expérience intime, mes émotions, mes sensations, et je les confronte au devenir d’une institution toute-puissante. Au fur et à mesure que le Palais se vide et se fait silencieux, les fantômes prennent possession des lieux.  Les murs, les boiseries, les tentures, les marches de marbre usées à force d’avoir été gravies, retiennent leur empreinte pour toujours". Son voyage dans les entrailles du temple de la loi et de la souffrance devient ainsi un film d'une formidable puissance imaginaire.
(Luciano Barisone)

Located on the île de la Cité, in the middle of the Seine, the Paris Law Court looks like an impenetrable fortress. Like Kafka’s castle, it guards its secrets well. It is the place of power. The filmmaker, who worked there for several years as a crime reporter, is extremely familiar with its labyrinthine spaces, its practices, its ceremonies. She comes back to it now, while the Courthouse, such as she knows it, is about to disappear: its relocation is planned in 2017. So, she explores it, camera in hand, on the traces of her experience. She says: “I’m staging my intimate experience, my emotions, my feelings, and I’m confronting them with the future of an all-powerful institution. As the Courthouse gradually empties and becomes silent, ghosts take over the premises. The walls, the panelling, the drapes, and the marble steps, which are worn through use, retain their footprints forever.” Her voyage into the depths of the temple of law and suffering thus becomes a film of tremendous imaginary power.
(Luciano Barisone)

À propos du film
Distinctions