film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Boyopoule Boyopoule
© WDT
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Céline Rivalta

IMAGE

Céline Rivalta

SON

Michel Denis

MONTAGE

Jérôme Bosc

MUSIQUE ORIGINALE

Pierre Diaz

PRODUCTION / DIFFUSION

WDT (Whisper, Dance, Théâtre)

PARTICIPATION

Helloasso

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

WDT (Whisper, Dance, Théâtre)

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Dans le crépuscule de la nuit bercé par le chant d’oiseaux en réveil, Céline rencontre Boyopoule, sur un bateau de l’île Sainte Lucie dans la mer des Caraïbes. Au loin, deux lumières clignotent… deux âmes se répondent. Le point de vue est en jeu, quelle perception du monde est réelle ? À l’endroit, à l’envers ? Dès son arrivée, la réalisatrice doit oublier ses conventions, elle s’initie à la culture caribéenne pour effacer peu à peu son ancrage occidental. Elle s’ouvre à un autre lieu, une autre nature et accède à l’inconnu qui l’habite. Au fil des pensées et des paroles, des yeux félins la guide dans les détours de son âme pour mieux se confronter à l’épreuve exigeante et troublante du miroir. Qui suis-je ?
Le bouleversement, puis l’écoute et l’introspection sont le point de départ de cette belle aventure vers l’ailleurs, vers l’autre et vers soi-même. Dans ce paysage généreux et méconnu, la réalisatrice se perd dans les méandres de la quête de l’essence de l’être pour mieux se retrouver. Elle lâche prise, elle se confronte à ses doutes et ses peurs perceptibles dans le mouvement hésitant de la caméra.
Peu à peu, le temps se ralenti… L’observation laisse place à la contemplation d’arrêts sur images où l’eau continue inlassablement de ruisseler, goutte après goutte à l’infini. La respiration humaine rejoint les pulsations de la forêt, le battement du cœur est le centre autour duquel l’essai cinématographique se construit, s’assemble, se fusionne. Face à la puissance et la liberté de la nature, les apparences dissimulées s’effondrent, il devient alors possible d’entendre l’environnement qui nous entoure, d’entendre sa propre voix intérieure. Ce cheminement personnel est une expérience singulière perçue en filigrane dans la beauté invisible des émotions et des sensations. C’est une invitation au voyage, une plongée libre dans un univers inexploré, une mise en lumière de l’ombre jusqu’alors dissimulée. La musique virtuose et sensible de Pierre Diaz prolonge cette expérience intense du voyage dans son monde intérieur. Dans cette aventure inédite, Céline Rivalta propose de découvrir la forêt intérieure qui nous habite tous…