film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Fendre les flots
© Christophe Guérin
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Christophe Guérin

IMAGE

Christophe Guérin

SON

Christophe Guérin

MONTAGE

Gisèle Rapp-Meichler

MUSIQUE ORIGINALE

Guillaume Gargaud

PRODUCTION / DIFFUSION

Christophe Guérin

PARTICIPATION

Région Normandie, GIP Le Havre 2017

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Light Cone

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Le 16 août 2016, j'ai embarqué au Havre à bord du CMA-CGM Fort Ste Marie, un porte-conteneurs de 200 m de long sur 30 m de large, pour un voyage de 42 jours vers l'Amérique Centrale. Fendre les flots est le journal filmé de cette expérience : la traversée de l'Atlantique, les escales en mer des Caraïbes (Jamaïque, Colombie, Guatemala, Honduras, Costa Rica), le retour vers l'Europe et les grands ports du range nord (Rotterdam, Hambourg, Anvers, Le Havre). Le scénario de la route maritime s'écrit dans le flux des jours qui s'enchaînent et dans la monotonie de ce voyage, je suis attentif à toutes les variations. J'observe et je filme avec distance, là ou je peux installer ma caméra : la mer, les nuages, l'écume, l'horizon ; le navire, la passerelle, les ponts, les machines ; les zones portuaires, les manœuvres, les opérations commerciales. La plupart du temps, le plan est fixe mais il y a toujours du mouvement dans l'image.
Le bateau progresse en pleine mer, s'approche d'un port, roule, tangue, vibre. Le film restitue cette expérience d'un espace en instabilité permanente. Il documente la perception d'un environnement dans ses dimensions spatiale et temporelle, sans être descriptif : pas de commentaire ni d'interviews des officiers français ou de l'équipage philippin. Ils sont pourtant bien présents et leurs voix font partie de l'ambiance sonore du film dont la matérialité est traversée par les compositions de Guillaume Gargaud qui viennent comme autant de moments d'abandon.

Distinctions