film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Quand le soleil quitte l'eau de l'herbe

Immergé dans une relation forte au vivant, le film invite à une expérience organique et sensorielle, onirique où la séparation entre l’animal et le non animal n’a plus cours. Des Alpes au sud de la France, nous suivons leur quotidien, de la naissance à la mort et dans les temps de transhumance. Alors que les animaux sont contenus l’hiver, nous les voyons se déployer et "s’ensauvager" à nouveau au sein des grands espaces de montagne. Nous éprouvons l’endurance nécessaire pour gravir les dénivelés, sommes au plus près des gestes de soins, du corps à corps homme/brebis et témoin d’un abattage d’un agneau en alpages, jusqu’à être pris dans le flot d’une transhumance hivernale, dans le bruit assourdissant des sonnailles, dans le silence des regards. L’animal donne le tempo et, éleveuses et éleveurs ajustent leurs pas, gestes et regards, toute leur vie à celle des brebis.

The film invites to share a strong experience, sometimes dreamlike, in a pastoral environment where there is no more separation between animal and human. From the Alps to the South of France, we follow the animals in their daily life, from birth to death and we come along with them during their transhumance. While the herds are in limited areas in winter, they are left to graze night and day in total freedom in the mountain pasture. If the sheep is the main protagonist, little by little we learn the role the men have within the herd, and how we are all related to the animal world. We feel the strength required to climb steep slopes, we stand with the sheperds while caring the animals, we witness a slaughter in the mountain pastures. The ewes give the tempo and the shepherds fit their steps, their gesture, their attention, their whole life to the animals.