film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Premières Solitudes
Young Solitude
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • France | 2018 | 100 minutes | DCP/HD
  • Un film de Claire Simon

Il s’agit d’un portrait d’un âge de la vie : 16/18 ans.
À cet âge-là, si on a de la chance on est au lycée, ici on est à Ivry et on discute entre les cours, même parfois pendant les cours. Assis dans le couloir ou dehors sur un banc ou sur le parapet avec vue sur la ville. Les jeunes gens dialoguent à deux ou à trois et ils découvrent leurs histoires respectives, celles dont ils héritent, de la famille, et ils parlent de leurs passions et de leurs solitudes.
À cet âge-là chacun voit le moment où il faudra quitter la famille, quand elle existe… Et la fuir encore plus quand elle est toute cassée. Être seul c’est bien et c’est mal. On cherche, on en discute.

"Ils attachent leurs baskets, s'enfoncent des écouteurs dans les oreilles et marchent, flottant presque devant l'objectif, vers un possible, hors-champ. Au terme de cette séquence d'ouverture, aérienne, les voici qui atterrissent dans un lycée d'Ivry pour un tout autre jeu, une autre "récréation" car ce ne sont plus des enfants. Là, il s'agit de négocier le difficile passage vers l'âge adulte, avec la trouille de l'avenir au ventre. Claire Simon les a filmés pendant les intermèdes de leur vie scolaire, au milieu de la famille qu'ils se sont choisis pour se tenir chaud, tant les leurs sont éclatées, divisées, parfois déchirées.
Premières Solitudes est un film initiatique sur la parole qui s'échange entre des jeunes gens de dix-sept ans qui apprennent à se regarder, à s'écouter, à faire avec les histoires compliquées des un-e-s et des autres. La cinéaste leur a seulement donné quelques mots clés, puis capte les dialogues qui se nouent dans ce forum improvisé. Ce faisant, elle fabrique un espace-temps protégé, un être-ensemble temporaire où chacun-e dépose son fardeau et énonce son désir d'affranchissement."
(Emmanuel Chicon - Visions du Réel)

Claire portrays an important time for any individual, from 16 to 18 years of age.
Set in the Paris suburbs in high school (for those lucky enough to go), teenagers chat after and even during class, sitting in the hallway or outside on a bench, looking at the city below them.
Claire Simon sets up a cinematic dialog with the teens, speaking about their personal history, their family, but also passions and loneliness.
At this age, they start thinking about leaving their family, when there is one, and even run away from it when it’s completely broken. Being by itself can bring as many good things as bad ones.
This film becomes a place where they search and discuss the meaning of all this.

"They tie their trainers, ram earphones in their ears and walk, almost floating in front of the lens, towards a possibility, which is out of shot. At the end of this opening aerial sequence, here they are, landing in a high school in Ivry for a completely different game, another “playtime”, as they are no longer children. This is about negotiating the difficult passage towards adulthood, with jitters about the future in their stomachs. Claire Simon filmed them during the interludes of their school life, in the midst of the family they have chosen for themselves in order to stay warm, such their own families are broken, divided, sometimes torn apart.
Young Solitude is a coming-of-age film on the words exchanged between young people aged seventeen who are learning to look at each other, to listen to each other, to deal with each other’s entangled stories. The filmmaker only gave them some key words, then captures the dialogues that develop in this improvised forum. In doing so, she produces a protected space-time, a temporary sense of togetherness in which everyone sheds their burden and expresses their desire for emancipation."
(Emmanuel Chicon - Visions du Réel)

Sortie en salles
  • Le 14 Novembre 2018
Distinctions