film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Muris
D is for Division
© Ego Media / Radim Procházka Produkce
1/2
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Davis Simanis

PRODUCTION / DIFFUSION

Ego Media, Radim Procházka Produkce

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Ego Media

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Lettonie, République tchèque | 2018 | 87 minutes
  • Un film de Davis Simanis

"1940. À la frontière entre la Lettonie et l’URSS, une femme est tuée devant sa maison alors qu’elle essaye de protéger son fils de l’attaque libératrice des soviétiques. Presque quatre-vingt ans plus tard, la photo d’archive témoignant de ce fait divers et représentant une victime collatérale du conflit fondateur de l’Union Européenne est le point de départ du voyage entrepris par Davis Simanis. Il navigue d’un côté à l’autre de cette frontière qui aujourd’hui représente une autre séparation, géographique mais aussi culturelle : celle entre l’Europe et la Russie.
Allant à la rencontre de personnes en bordure de ces deux mondes, il crée un espace fait d’images mentales et de représentations où apparaît la collision de visions différentes. Un poste de surveillance des migrants tentant de rejoindre les territoires européens, une procession religieuse contre la glorification de la guerre ou le tournage d’un thriller avec des terroristes islamistes dans la campagne lettone sont autant de scènes pour souligner la capacité de l’homme à imaginer, jusqu’à les rendre visibles, des lignes qui n’existent pas."
(Madeline Robert - Visions du Réel)

"1940. On the border between Latvia and the USSR, a woman was killed in front of her house as she tried to protect her son from the liberating attack of the Soviets. Almost 80 years later, the archive photo bearing witness to this news item and representing a collateral victim of the European Union’s founding conflict forms the starting point for a journey undertaken by Davis Simanis. He navigates from one side to the other of this border, which today represents another separation, one that is geographical but also cultural: between Europe and Russia. Setting out to encounter people at the frontiers of these two worlds, he creates a space made of mental images and representations in which the collision of different visions appears. A surveillance post for migrants attempting to reach European territory, a religious procession against the glorification of war, or the filming of a thriller with Islamist terrorists in the Latvian countryside are among the scenes that highlight man’s capacity for imagining lines that do not exist until they are made visible."
(Madeline Robert)

Distinctions
  • 2018 : Visions du Réel - Nyon (Suisse) - Compétition Internationale Longs Métrages