film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Zi Hua Xiang: 47 Gong Li Si Fen Ke Si
Autoportrait : Sphinx au kilomètre 47
Self-Portrait: Sphinx in 47 km
© Wu Wenguang
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Zhang Mengqi

IMAGE

Zhang Mengqi

SON

Zhang Mengqi

MONTAGE

Zhang Mengqi

PRODUCTION / DIFFUSION

Wu Wenguang

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Zhang Mengqi

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

""Seulement le ...isme peut sauver la Chine". La pluie et le temps ont gommé une partie de cette phrase peinte sur la façade d’une maison dans un petit village de la campagne chinoise. La vieille dame qui y vit raconte face à la caméra l’histoire de son fils décédé et, à travers lui, un peu de l’histoire de son pays. Mais est-il possible de combler le vide laissé par le communisme dans la société chinoise ? Ce mot lui-même porte-t-il encore la même signification pour les différentes générations ?
Au village, une petite fille de quatorze ans peint son interprétation lumineuse du paysage sur les murs : un énorme soleil rouge, un village au printemps, le Chaperon rouge et la sorcière échangeant leurs rêves. Un moyen, pour la génération à venir, de remplir cet espace sémantique que laisse vide derrière lui le communisme.
Zhang Mengqi livre le septième volet de sa série réalisée sur ce petit village à 47 km de Suizhou, prenant le vide comme point de départ d’une réflexion politique et cinématographique. Un regard personnel et attentif sur un territoire, qui articule la mémoire d’une génération qui disparaît avec les espoirs d’une autre à venir."
(Elena López Riera - Visions du Réel)

"“Only ...ism can save China”. Rain and time have erased part of this phrase painted on the façade of a house in a small village in the Chinese countryside. Facing the camera, the old woman who lives here tells the story of her deceased son and, through him, a little of her country’s history. But is it possible to fill the gap left by communism in Chinese society? Does the word itself still hold the same meaning for the different generations?
In the village, a small 14-year-old girl paints her bright interpretation of the landscape on the walls: an enormous red sun, a village in springtime, Little Red Riding Hood and the witch swapping their dreams. A possible way, for the coming generation, to fill this semantic space left empty by communism.
Zhang Mengqi delivers the seventh part of the series made about this small village 47 km from Suizhou, taking the vacuum as the starting point for political and cinematographical reflection. A personal and attentive perspective on the territory, which articulates the memory of a disappearing generation and the hopes of the one to come."
(Elena López Riera)

Distinctions