film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Popfolk
© Ecce Films
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Jivko Darakchiev, Perrine Gamot

IMAGE

Jivko Darakchiev, Perrine Gamot, Nedelcho Hazabasanov

SON

Petar Kralev, Simon Aposotolou, Arno Ledoux

MONTAGE

Jivko Darakchiev, Fred Piet, Perrine Gamot

PRODUCTION / DIFFUSION

Ecce Films

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Ecce Films

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Pendant une soirée bien arrosée dans un hôtel de Bulgarie, dont le territoire actuel correspond au nord de l'antique royaume, un personnage qui se présente comme un "Thrace immortel" narre en voix-off ce qui va s'apparenter à une quête des racines sous LSD. On y croise, par exemple, un "chaman" qui sniffe des fourmis en guise de "cocktail" roboratif et croit, dur comme fer, que ses glorieux aïeux savaient s'affranchir des lois de la gravité. Employé – dans la vraie vie – dans un complexe touristique où il organise, de temps à autres, des reconstitutions en costumes "d'époque" de rites antiques, il appartient à une sorte de société secrète moderne destinée à réveiller le Thrace qui sommeille en tout un chacun. Ajoutez une "prêtresse" séductrice (par ailleurs spécialisée dans l’ascension de tumulus) et un cowboy rustique, secouez bien fort, et buvez d'un trait Popfolk, ethnofiction caustique dans laquelle Jivko Darakchiev et Perrine Gamot pointent les fragilités identitaires modernes et leur corollaire : les fantasmes de pureté qui conduisent tout droit aux frontières ceintes de barbelés.
(Emmanuel Chicon - Visions du Réel)   

During a drunken evening in a hotel in Bulgaria, whose current territory corresponds to the north of the ancient kingdom, a character who introduces himself as an “immortal Thracian” narrates in voiceover what will seem like a search for one’s roots while on LSD. For example, we come across a “shaman” who snorts ants as a bracing “cocktail” and is firmly convinced that his glorious ancestors knew how to free themselves from the laws of gravity. Employed—in real life—in a tourist complex where, once in a while, he organises “period” costume re-enactments of ancient rites, he belongs to some kind of modern secret society dedicated to awakening the Thracian who sleeps in us all. Add a seductive “priestess” (moreover, specialised in climbing burial mounds) and a rustic cowboy, shake well, and drink Popfolk in one go: a caustic ethno-fiction in which Jivko Darakchiev and Perrine Gamot highlight the modern frailties of identity and their corollary: the fantasies of purity that lead straight to barbed-wire borders.
(Emmanuel Chicon) 

Distinctions