film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Tuhoutumisesta ja säilyttämisestä
On Destruction and Preservation
© Häivekuva Oy
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Maija Blåfield

IMAGE

Päivi Kettunen, Maija Blåfield

SON

Olli Huhtanen

MONTAGE

Nina Forsman, Maija Blåfield

PRODUCTION / DIFFUSION

Häivekuva Oy

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

AV-arkki - The Distribution Centre for Finnish Media Art

ISAN : non renseigné - en savoir plus

Que peut-il bien y avoir de commun entre la reproduction des champignons – filmée comme le summum de l'érotisme – la fonte des glaces de l'Arctique, une valise qui sombre dans l'océan, ou encore l'histoire de la plus vieille anguille du monde, prisonnière au fond d'un puits ? Au fil de ces tableaux en apparence indépendants, mais secrètement reliés, Maija Blåfield revisite avec une ironie subtile, drôle et parfois déconcertante les lieux communs des films de fin du monde et la foule de questions tant pratiques qu'existentielles qui les accompagne, nous proposant une approche inédite de la science-fiction, tout en détails à scruter. Dans ce film étonnant, rien de spectaculaire, mais plutôt un élégant déplacement des angoisses contemporaines que la réalisatrice explore avec précision. Une réflexion sur une apocalypse annoncée à laquelle rien ne manque, pas même son prophète maudit dont on ne sait s'il est un fou ou un sauveur - en tout cas un humain et un guide possible dans cette vie suspendue, cet état d'entre-deux qui nous est à tous commun, à la veille de notre possible disparition.
(Céline Guénot - Visions du Réel)

Just what can there be in common between the reproduction of mushrooms—filmed like the height of eroticism—, the melting ice in the Arctic, a suitcase sinking in the ocean or even the story of the oldest eel in the world, a prisoner at the bottom of a well? Over these apparently independent but secretly connected tableaux, Maija Blåfield uses subtle, funny and sometimes disconcerting irony to revisit the clichés of doomsday films and the host of questions, as practical as they are existential, that accompanies them. She offers us an all-new approach to science-fiction, full of details to scrutinise. In this surprising film, there is nothing spectacular, but rather an elegant displacement of the contemporary anxieties that the director accurately explores. A reflection on an announced apocalypse from which nothing is missing, not even its cursed prophet who for all we know may be a madman or a saviour—in any case, he is a human and a potential guide in this suspended life, this in-between state which is shared by us all, on the eve of our possible disappearance.
(Céline Guénot)

À propos du film
Distinctions
  • 2018 : Visions du Réel - Nyon (Suisse) - Compétition Internationale Moyens et Courts Métrages