film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Like Dolls, I'll Rise
Poupées noires
© Les Films de l'air / Station to Station Projects
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Nora Philippe

IMAGE

Emmanuel Gras, Cécile Bodénès

SON

Olivier Laurent

MONTAGE

Anne Souriau

PRODUCTION / DIFFUSION

Station to Station Projects

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Les Films de l'air

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Des années 1840 à 1940, des Afro-Américaines anonymes ont fabriqué des poupées de tissu pour leurs propres enfants ou pour les enfants blancs qu'elles gardaient. Des poupées noires, blessées, oubliées et magnifiques, rassemblées au fil des années dans la collection de Debbie Neff et qui prêtent ici leurs traits d'une expressivité bouleversante aux femmes qu'un siècle d'esclavage, de ségrégation et de racisme a tenté de faire taire. Car loin d'être les témoins muets de leurs souffrances, de leurs rêves, et de leur courage, ces objets habités de tant et tant d'histoires deviennent le temps du film, les intercesseurs d'un discours d'affirmation de soi et de libération. De Sojourner Truth à Maya Angelou, Like Dolls I'll Rise est traversé par les voix de celles, écrivaines, poétesses, activistes, qui ont sorti de l'ombre l'histoire de l'Amérique noire tout comme celle des femmes, longtemps ignorées. Les visages, de chair et de toile que Nora Philippe nous donne à voir, ne sont alors plus seulement des fantômes surgis du passé mais des figures de résistance, qui prennent aussi leur sens dans les combats afro-féministes d'aujourd'hui.
(Céline Guénot - Visions du Réel)

From the 1840s until the 1940s, anonymous Afro-American women made rag dolls for their own children or for the white children they were looking after. Black, injured, forgotten and magnificent dolls, gathered together over the years in Debbie Neff’s collection, here lend their moving expressive features to the women that a century of slavery, segregation and racism tried to silence. Far from being the mute witnesses of their suffering, dreams and courage, these objects inhabited with so many stories become, for the length of this film, the intercessors of a discourse of self-affirmation and liberation. From Sojourner Truth to Maya Angelou, Like Dolls I'll Rise is crossed by the voices of these women, writers, poets, activists, who brought the history of black America, and that of the long-ignored women, out of the shadows. The faces, in flesh and in canvas, revealed to us by Nora Philippe, are then no longer ghosts looming out of the past but figures of resistance, so meaningful in today’s Afro-feminist struggles.
(Céline Guénot)

Distinctions