film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Pianos en fête - Quatre Pianos français au Brésil
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

François Gauducheau

PRODUCTION / DIFFUSION

Planète, GF production, Planète

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Poischiche Films, La Maison du doc

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

En mai 1992, 4 pianistes solistes, internationalement reconnus, étaient accueillis à Nantes pour travailler ensemble sur un répertoire d'œuvres françaises pour piano. Après un premier concert dans cette ville, Michel Beroff, Brigitte Engerer, Alain Planes et Jean-François Heisser partaient pour le Brésil pour une tournée de six concerts. L'occasion est rare de voir se constituer un groupe de 4 pianistes solistes habitués à jouer et à voyager seuls, de les suivre et les observer dans leur travail, leurs concerts, leurs répétitions, leurs moments de détente, de voyage, de confidences. Sur fond de voyage, de rencontres, de découvertes, de réalités sociales entre-aperçues, de surprises heureuses (le public) et moins heureuses (les pianos trouvés sur place), le film est une méditation à quatre voix (six avec Nelson Freire et Arthur Moreira, pianistes brésiliens) sur la musique, le piano, le travail, la vie de pianiste soliste, le répertoire pour piano et son évolution.

In May 1992 four soloist pianists of international fame were welcomed in Nantes to work together on a repertory of French piano music. After a first concert in Nantes, Michel Beroff, Brigitte Engerer, Alain Planes and Jean-François Heisser leave for Brazil for a series of six concerts. It is a rare opportunity of seeing a group formed of four soloist pianists used to playing and travelling independently, of following them and watching them working, their concerts, their rehearsals, their moments of leisure, of travelling, of telling secrets. With a background of travelling, meetings, discoveries, social realities half-perceived, unexpected happy surprises (the public), less-happy ones (the pianos discovered on the spot), the film is a meditation for four voices (six with those of Nelson Freire and Arthur Moreira, Brazilian pianists) on music, the piano, work, the life of a soloist pianist, the repertory for piano and its evolution.