film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Celles qui restent
Those Who Remain
© Tiresias Films
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Ester Sparatore

IMAGE

Matteo Vieille

SON

Emmanuel Soland

MONTAGE

Nadia Toujier

PRODUCTION / DIFFUSION

Tiresias Films, Kino Produzioni, High Sea Production, Scope Pictures

PARTICIPATION

CNC. Aide au développement, Ulule, Eurimages, Scam

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Dounia Georgon, Tiresias Films

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • France, Belgique, Italie | 2019 | 89 minutes | Video Full HD
  • Un film de Ester Sparatore

Om El Khir est une battante. Son mari a disparu. Un matin il est parti sur un bateau pour l’Europe et depuis elle n’a reçu aucune preuve de sa mort, ou de sa vie. Restée seule avec ses trois enfants, dans son appartement, vide et blanc, des environs de Tunis, elle se charge vaillamment du quotidien, à jamais changé par l'absence de son mari. Mais Om El Khir ne baisse pas les bras. Aux côtés de 503 autres femmes tunisiennes (principalement des mères de disparus), elle est à la recherche de la vérité, lutte pour que ces hommes ne tombent pas dans l’oubli et se mobilise pour que justice soit faite. Le récit de l’histoire d’Om El Khir par Ester Sparatore oscille entre sa vie privée et sa lutte au côté des autres femmes – deux aspects de sa vie devenus interdépendants. En restant toujours au plus près de cette figure dramatique, la cinéaste documente la naissance d’une nouvelle problématique et d’un nouvel espace politique de contestation. L’histoire de ces femmes tunisiennes, Antigone du temps présent, déplace notre regard et révèle que désormais les disparus sont bien les victimes de l'Europe devenue forteresse. 
(Madeline Robert)

Om El Khir is a real fighter. Her husband has disappeared. One morning, he left on a boat for Europe and she has since received no evidence on whether he is dead or alive. Alone with her three children, in her empty and white apartment in the surroundings of Tunis, she bravely takes charge of a day-to-day life changed forever by the absence of her husband. But Om El Khir does not give up. Alongside 503 other Tunisian women (mainly the mothers of the disappeared), she is in search for the truth, fighting so that these men do not fall into oblivion and rallying for justice to be done. The account of Om El Khir’s story by Ester Sparatore oscillates between her private life and her fight alongside the other women, two aspects of her life that have become interdependent. By constantly staying as close as possible to this dramatic figure, the filmmaker documents the birth of a new problematic and political space of protest. The story of these Tunisian women, present-day Antigone, shifts our perspective and reveals that the disappeared are now the victims of a Europe that has become a fortress. 
(Madeline Robert)

Distinctions
  • 2019 : Visions du Réel - Nyon (Suisse) - Compétition Internationale Longs Métrages