film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Trabalhar lindo para o novo luar - Trabajar bonito para el nuevo claro de luna
Travailler joli pour le nouveau clair de lune
Lovely Working for the New Moonlight
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Hugo Dayan

AUTEUR(S)

Léo Dayan

MONTAGE

Hugo Dayan, Lise Rouvelin

MUSIQUE ORIGINALE

Geraldo Espindola, Julien Dayan

PRODUCTION / DIFFUSION

APREIS

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Artédis

ISAN : ISAN 0000-0004-93F0-0000-B-0000-0000-4
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Un musicien et poète brésilien, dont l’inspiration se nourrit de la nature, de la sensibilité féminine et des espoirs de ceux qui portent attention à l'environnement et aux valeurs humaines, cherche à terminer l'écriture d'une chanson qu'il voudrait présenter à l'occasion d'un concert pour l'environnement dans la capitale brésilienne du Pantanal, Corumbá, frontalière de la Bolivie.
Les créativité sociales des cultures populaires locales qu'il observe au Brésil et en Bolivie trouvent écho dans son imaginaire et renforcent sa conviction que la durabilité est féminine.
Redécouvrant en Bolivie les figures andines de l'union entre la terre et la femme, qui remontent aux cultures indigènes, et entrevoyant la femme comme la main de la terre et la main du temps, son inspiration se libère : il est possible de "travailler joli pour le nouveau clair de lune", sens du mot "développement" en quechua et titre d'une nouvelle chanson.

A Brazilian musician and poet, whose inspiration arises from nature, the feminine sensibility and the hopes of those who pay attention to the environment and human values, tries to finish writing a song that he would present at the occasion of a concert for the environment in the Brazilian capital of the Pantanal, Corumbá, bordering Bolivia.
The social creativities of local popular cultures that the composer discovers in Brazil and in Bolivia resonate in his imagination and strengthen his conviction that sustainability concept is feminine.
Rediscovering in Bolivia the Andean figures representing the relationship between the earth and the female, which goes back to the native cultures, and glimpsing the female as the earth hand and time hand, his inspiration is delivered: it's "lovely working for the new moonlight" , sense of the word "development" in Quechua and title of a new song.