film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Indians Can't Fly
© EMS Productions
1/2
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Enver Samuel

PRODUCTION / DIFFUSION

EMS Productions, SABC (South African Broadcasting Corporation)

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

EMS Productions

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Afrique du Sud | 2015 | 48 minutes
  • Un film de Enver Samuel

En jetant Ahmed Timol du 10e étage du quartier général de la police de Johannesburg, les policiers ont déclaré avec sarcasme et dérision : "Les Indiens ne savent pas voler !" Il avait été interrogé et torturé pendant six jours sans relâche. Les autorités ont affirmé qu’il s’était suicidé, comme beaucoup d’autres, en se jetant par la fenêtre ! Officiellement personne n’a été inculpé de meurtre. L’enseignant communiste militant est devenu à 29 ans une des plus "célèbres" victimes assassinées. À cette époque, la plus noire de la répression, 22 prisonniers politiques ont été tués par la police de sécurité. La mort d’Ahmed Timol en 1971 a inspiré d’autres militants dans la lutte de libération. Cinq ans plus tard, les révoltes de Soweto explosaient comme un volcan, annonçant la mort lente de l’apartheid.

Indians Can't Fly is a documentary that tells the story of Ahmed Timol, a 29-year-old Roodepoort teacher and anti-apartheid activist who fell from the 10th floor of the security police building in Johannesburg in 1971.The documentary is narrated by Timol's nephew Imtiaz Ahmed Cajee, author of Timol: Quest for Justice. A police inquest concluded that Timol committed suicide while under interrogation, but questions remain whether he may have been pushed, or tortured to death and thrown from the window. It has been suggested that the roadblock at which Timol was captured was set up specifically to trap him – which could mean his murder was premeditated by police.

Distinctions