film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Doms
The Dome
© Devini
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Laila Pakalniņa

IMAGE

Gints Bērziņš

MONTAGE

Andris Zemitis

PRODUCTION / DIFFUSION

Devini

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Devini

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Le gouvernement soviétique a réagi violemment aux mouvements d’indépendance des pays baltes en janvier 1991. Des tanks soviétiques ont attaqué la foule de protestants en Lituanie et, peu après, la même chose s’est produite à Riga. La cathédrale du cœur de la ville a ouvert ses portes aux protestants et s’est transformée en refuge, en infirmerie et en cuisine publique. "J’ai toujours voulu faire des films documentaires sans commentaires, et même sans interviews. Faire de "vrais films" dans lesquels je pourrais exprimer tout ce que je veux à travers l’atmosphère. En tant qu’étudiante d’une école de cinéma, c’était là mon intention et ma vision des choses. Pourtant, je n’avais encore jamais mis cette idée en pratique. Mais soudain, c’est arrivé : les gens sont descendus dans la rue, prêts à mourir pour libérer leur pays. Il était inutile de demander quoi que ce soit car tout était compréhensible et défini par la seule atmosphère." (Laila Pakalnina)

The Soviet government reacted violently to the independent movements of the Baltic countries in January 1991. Soviet tanks attacked the crowd that had been demonstrating in Lithuania and, shortly afterwards, the same thing happened in Riga. The cathedral in the heart of the city opened its doors to the demonstrators and became a shelter, an infirmary and a public kitchen. "I have always been thinking about making documentary films without voice over, even without interviews. About making ‘real films’ where it is possible to express all that you want to say through the atmosphere. That was my, a film school student’s, understanding and serious intention, that was not tried out in praxis yet at that moment of time. But suddenly it happened – people were on the streets ready to die for freedom of their country and there was no need to ask anything, because everything was understandable and defined by the atmosphere." (Laila Pakalnina)

Distinctions