film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Autobuss
L'Autobus
The Bus
© Hargla Company / Acuba Film Production / Pertti Veijalainen / Era Film
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Laila Pakalniņa

IMAGE

Alisher Hamidhodzajev, Arko Okk

SON

Martti Turunen

MONTAGE

Kaspar Kallas

PRODUCTION / DIFFUSION

Pertti Veijalainen, Hargla Company, Acuba Film Production, Era Film

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Hargla Company

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Le bus Tallinn-Kaliningrad traverse trois frontières en une nuit : Estonie-Lettonie, Lettonie-Lituanie et Lituanie-Russie. Il parcourt les territoires de quatre pays. Ses passagers doivent utiliser quatre monnaies différentes pour payer les toilettes ou acheter des sandwichs pendant le voyage. "C’est cette situation étrange qui m’a poussé à faire ce film. Pendant l’époque soviétique, il n’y avait aucun garde-frontières sur cette route. Depuis que les trois pays baltes ont rejoint l’UE, l’histoire a également changé. Dans le bus, on expérimente plusieurs dimensions temporelles. Le temps réel s’applique au voyage (départ, arrivée). Puis, il y a le temps du bus : une heure dans le bus est différente d’une heure à l’extérieur du bus. Il y a aussi le temps de nos rêves. Et on vit dans le temps de l’histoire. La durée du film est courte en comparaison de celle du trajet de Tallinn à Kaliningrad. Ce que nous avons essayé d’atteindre est une sorte de simultanéité entre les temps subjectifs du bus, des personnes et de l’histoire. Le bus n’est pas un simple local sur roues se déplaçant d’un endroit à un autre. Le bus est une maison temporaire pour les représentants de différentes nations et de différents milieux sociaux." (Laila Pakalnina)

The Tallinn-Kaliningrad bus crosses three borders during one night: Estonian-Latvian, Latvian-Lithuanian and Lithuanian Russian. It drives over the territories of four countries. Its passengers need to use four different currencies to pay for toilets or buy sandwiches during the journey. "The reason for making the film is the peculiar nature of this situation. During the Soviet times there were no border guards on this route. Since the three Baltic States have joined the EU, history has changed also. In the bus you exist in different dimensions of time. The real time is actual for the travel (departure, arrival). Than there is the time of bus: an hour in the bus is different from time outside of the bus. As well you have the time of your dreams. And you live in the time of history. The running time of the film is short compared to the journey from Tallinn to Kaliningrad. What we tried to do is reach some synchronism of subjective time of bus, people, history. The bus is not just a space on wheels moving through another space, the bus is a short-term home for the representatives of different nations and different social strata." (Laila Pakalnina)