film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Leiputrija
Pays de Cocagne
Dream Land
© VFS Films (Vides Filmu Studija)
1/2
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Laila Pakalniņa

IMAGE

Māris Maskalans

SON

Andrijs Krenbergs

MONTAGE

Gatis Belogrudovs

MUSIQUE ORIGINALE

Shigeru Umebayashi

PRODUCTION / DIFFUSION

VFS Films (Vides Filmu Studija), NDR/Arte

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

VFS Films (Vides Filmu Studija)

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Il y a des endroits dont on ne veut rien savoir : les décharges en font partie. D’un point de vue humain, c’est un endroit affreux, un désert puant d’ordures. Mais ce désert grouille de vie : une profusion stupéfiante d’insectes, de reptiles, d’oiseaux et de mammifères, tous entrelacés dans une relation vie-mort existentielle, donnant ainsi à la décharge des allures oniriques étrangement séduisantes.

"L’histoire d’une décharge : une création singulière typiquement humaine et un biotype en soi […] Nous resterons des observateurs neutres, de simples visiteurs venus de la ville, source de tous les déchets. […] Nous pourrons présenter le casting exact du film après une sélection minutieuse des acteurs principaux. Cependant, les candidats qui auront les meilleures chances d’être retenus seront le rat, le grand-duc, l’homme, le scarabée et la citrouille. […] Une centaine d’espèces d’oiseaux environ (un tiers de toutes les espèces d’oiseaux de Lettonie), qui a été observée sur ce site, pourrait faire partie des scènes de foule. En automne et en hiver, 7 à 9 mille mouettes font une apparition visuelle et sonore des plus saisissantes. Pigeons, choucas de tours et moineaux feront aussi partie des figurants."
(Laila Pakalniņa)

There are places that we do not want to know anything about; one such place is a dumpsite. From the humans’ point of view, it is a ghastly place, a stinking desert of trash. But it is a desert that is teaming with life: the astounding profusion of insects, reptiles, birds and mammals, all intertwined in an existential life-death relationship, imparting some strangely alluring dream-like quality to it.

The story of a dumpsite – a singularly human kind of formation and a biotope in its own right. [...] We will remain neutral observers, mere visitors from the City, the source of all waste. [...] We will be able to present the exact cast for the film after a careful selection of the main actors is made. Nevertheless, candidates with the best chances to be selected include the rat, the eagle owl, the man, the beetle and the pumpkin. [...] Approximately a hundred species of birds (one third of the total of Latvia’s bird species) that have been observed on this site could take part in the mass scenes. In winter and fall 7 to 9 thousand seagulls make their presence seen and heard in a most overwhelming way. Pigeons, sparrows and jackdaws will form another body of extras." (Laila Pakalniņa)

À propos du film