film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Mata Hari, mythe et réalité d'une espionne

Le 15 octobre 1917, Mata Hari est exécutée par les Français pour avoir fourni des renseignements aux Allemands. D’après ses accusateurs, "la plus grande espionne du XXe siècle" était responsable de la mort de milliers d’hommes. Elle aimait les hommes en uniforme, les fourrures, les toilettes... Hollandaise d’origine, elle vécut à Paris et à Berlin. Intelligente, cultivée, elle parlait cinq langues. Il n’en fallait pas plus, lors de la première guerre mondiale, pour croire qu’elle était le diable fait femme. Depuis près d’un siècle, Mata Hari incarne dans la conscience populaire le mythe de l’espionne femme fatale. Les auteurs de ce documentaire ont cherché à raconter la véritable histoire de Margaretha Zelle, dite Mata Hari. Pour ce travail, elles ont utilisé deux sources inédites : les albums personnels de Mata Hari et les textes des interrogatoires menés par le capitaine Bouchardon qui servirent à instruire le procès. Pour la première fois, Mata Hari raconte sa vie, avec les mots qu’elle a utilisés pour se défendre

On October 15th, 1917, Mata Hari was executed by the French for having given military information to the Germans. According to her accusers, the "greatest spy of the 20th century" was responsible for the death of thousands of men. She loved furs, clothes, men in uniform... Intelligent, cultivated, she spoke five languages. Reason enough, at the time, for her to be seen as the devil in the guise of a woman... For almost a century, Mata Hari embodied for most people the image of the femme fatale. The authors of this documentary are telling Mata Hari's real story, the story of Margaretha Zelle. To accomplish this they used irrefutable sources : Mata Hari's personal photo albums and the interrogations carried out by Captain Bouchardon, which were used as evidence in her trial. For the first time, Mata Hari tells her story in her own words.