film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Esclaves d'Hitler
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Frédéric Gonseth

PRODUCTION / DIFFUSION

Frédéric Gonseth Production, ARTE GEIE, TSR - Télévision Suisse Romande, SSR (Bern), SSR/SF DRS (Zürich)

PARTICIPATION

Fondation vaudoise pour le cinéma

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

10 Francs, La Maison du doc

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Le secret fut bien gardé ! Quelques-unes des plus grandes entreprises suisses ont exploité la main d’œuvre des camps de travail forcé mise à leur disposition par les nazis. Révélés début 1997 par l’auteur de ce film, ces faits bouleversent la conception que l’on avait des rapports de la Suisse et du IIIe Reich, et ont amené certaines de ces entreprises à se joindre au fonds de solidarité aux victimes de l’holocauste créé par les banques suisses, et à reconnaître en partie leurs torts (Alusuisse, début 1998). Mais les directions des sociétés mises en cause, parmi lesquelles Maggi-Nestlé et Georg Fisher, se réfugient derrière le prétexte que leurs prédécesseurs auraient perdu le contrôle de leurs usines pendant la guerre. Les faits inédits apportés par ce film qui met en cause également le gouvernement suisse démontrent que c’est faux. "Ce documentaire démontre, témoignages à l’appui, comment la Suisse a collaboré avec l’Allemagne nazie." ("Le Figaro", 7 octobre 1997). Existe en 58 min

The secret was well-kept ! Some of the biggest Swiss companies exploited labour from hard-labour camps put at their disposition by the Nazis. These acts, revealed in the beginning of 1997 by this film's author, overturn what we thought about relations between Switzerland and the Third Reich and led some of these companies to join the solidarity fund for victims of the holocaust created by the Swiss banks, and to acknowledge in part their wrong-doings (Alusuisse, early 1998). But the directors of the companies implicated, including Maggi-Nestlé and Georg Fisher, refuge in the pretext that their predecessors had lost control of their factories during the war. This film, which also involves the Swiss government, indicates that it's wrong. "This documentary shows, using evidence, how Switzerland collaborated with Nazi Germany". ("Le Figaro", 7th October 1997). Available in 58 min.