film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Richard Deshayes : les Ombres et la Lumière - Profession de foi de Richard Deshayes, aveuglé par uen grenade lacrymogène en 1971
© Kami Productions
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Frédéric Loth

IMAGE

Richard Prost

SON

Frédéric Loth

MONTAGE

Sophie Rouffio

PRODUCTION / DIFFUSION

Kami Productions

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Kami Productions

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Dans la banlieue de Caen habite et travaille un kiné, tendance ostéopathe, Richard Deshayes. Avant de couler des jours tranquilles dans la métropole normande il était Parisien. Dans l'effervescence d'après Mai 68 il était l’un des dirigeants d'un groupe gauchiste de l'époque, Vive la Révolution ! VLR, on disait aussi Maos Spontex. À l'étroit dans le marxisme léninisme pur et dur, ils lorgnaient déjà du côté d'une révolution plus idéologique influencée à la fois par les mouvements contestataires et rock’n roll des Etats Unis et par la critique libertaire et radicale des Situationnistes...
C'est au sein de VLR que se sont organisés les premiers groupes féministes du MLF et les premiers militants de la cause homosexuelle du FHAR. Richard Deshayes, lui, dirigeait le FLJ, Front de Libération des Jeunes, leur mot d'ordre : "on n'est pas contre les vieux on est contre ce qui les a fait vieillir". Ils recrutaient dans les grands lycées parisiens mais aussi dans les banlieues rouges où loubards et gauchistes se retrouvaient souvent et volontiers pour en découdre avec les flics.
En février 1971, lors d'une manif antifasciste, Richard, aux prises avec les Brigades spéciales des CRS, reçut une grenade lacrymogène en plein visage, un tir tendu qui ne relevait peut-être pas que de la malchance... Il perd un œil, l'autre est très endommagé, il est quasiment aveugle... cette grenade a transformé sa vie, brisé en plein vol son rêve d'archange révolutionnaire... Il est devenu kinésithérapeute, a ouvert un cabinet à Caen, un homme rangé, en apparence ! Il distingue dans la journée les ombres et lumières, ça lui évite la canne blanche, je crois qu'il préfère cheminer bras dessus bras dessous avec ses amis...