film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Porto-Novo, ballet de cour des femmes du roi
© École Pratique des Hautes Études / Comité du Film Ethnographique - CFE / CNRS audiovisuel
1/3
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Gilbert Rouget

IMAGE

Jean Rouch

PRODUCTION / DIFFUSION

École Pratique des Hautes Études - EPHE, Comité du Film Ethnographique - CFE, CNRS audiovisuel

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

CNRS Images

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

À Porto-Novo au Dahomey (actuellement Bénin) en 1969, à l’occasion de divers rituels accomplis au palais par le roi, pour "changer l’année" notamment, ses femmes exécutent une suite de danses. Celles-ci forment un véritable ballet de cour.
Les quatre premières parties, chargées de signification symbolique, se font au rythme de quatre tambours différents, associés aux quatre points cardinaux. La cinquième partie s'exécute sur une musique presque purement vocale, composée par des poètes, la sixième et dernière partie - le finale - met en oeuvre, au contraire une bruyante batterie de tambours de calebasse. Le roi lui-même, accompagné de ses ministres, vient, au gré des circonstances, danser en compagnie de ses épouses.

Version remaniée de Danses des reines à Porto-Novo (1971), ce document est complémentaire du livre Un roi africain et sa musique de cour, du Gilbert Rouget, publié par le CNRS Éditions.