film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
L'homme que nous aimions le plus
© Louise Productions
1/1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Thiel et Jaeggi étaient deux amis, Suisses partageant le même idéal communiste. Engagés en Espagne aux côtés des Républicains, puis dans la résistance en France pour l'un d'eux, ils continueront après-guerre à mener des affaires, continuellement surveillés par la police. Jusqu'à la mort dans un accident d'avion de Thiel. Des années de secrets, de questionnements sur leurs activités réelles, que la réalisatrice, fille de François Jaeggi, tente de percer aujourd'hui.
En septembre 1963, la caravelle d'un vol Zurich-Genève s'écrase, causant la mort de 80 passagers. À son bord, Reynold Thiel, le meilleur ami du père de Danielle Jaeggi. Les deux hommes se sont rencontrés à Paris, dans l'effervescence des années 1930. L'un est pianiste professionnel, l'autre étudiant en médecine. Tous deux se passionnent pour la cause communiste, fréquentent le Café du Dôme à Montparnasse, y cotoient des artistes comme le peintre Mendjisky.
De retour en Suisse, surveillés et fichés comme "communistes notoires", ils continuent d'organiser des réunions. Thiel rêve de mettre ses talents de musicien au service du gouvernement soviétique, sans succès. Ils partent tous deux soutenir les Républicains en Espagne, jusqu'au retour des Brigades internationales. François Jaeggi, malade, doit retourner se soigner en Suisse. Pour Thiel, l'heure est à la résistance à l'occupant allemand en France.
La fin de la guerre voit les deux hommes se retrouver, leur amitié intacte et renforcée par toutes ces luttes partagées. Désormais, ils feront des affaires. Mais quel genre d'affaires ? Danielle Jaeggi, qui grandit dans cette Suisse d'après-guerre, qui admire "Noldi", l'ami de son père, qui se passionne parfois en secret pour Maroussia, la jeune héroïne soviétique de papier, ne le sut jamais. Aucun des deux hommes ne voulait révéler ce qu'ils faisaient vraiment, surveillés constamment par la police politique.
Des années plus tard, une enquête sur la mort de Thiel dans un journal va provoquer chez la réalisatrice le besoin d'en savoir plus, de percer les secrets d'une amitié et des activités secrètes que ces deux hommes menaient dans l'Europe de la guerre froide. Elle découvrira des réponses aux questions qu'elle n'avait jamais osé poser à son père, comprendra ce qu'il a pu subir. Et éclairera le destin de Thiel, cet homme engagé dans le soutien au communisme, jusqu'à provoquer peut-être sa propre perte.

Distinctions