film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Engeki 1 & 2
Théâtre 1 & 2
© Laboratory X
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Kazuhiro Soda

IMAGE

Kazuhiro Soda

SON

Kazuhiro Soda

MONTAGE

Kazuhiro Soda

PRODUCTION / DIFFUSION

Laboratory X

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Laboratory X, Vimeo

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Japon, États-Unis | 2012 | 342 minutes
  • Un film de Kazuhiro Soda

Engeki 1
Le monde de l’art est ici le terreau du cinéaste, qui nous emmène à la rencontre de Oriza Hirata, auteur et metteur en scène de théâtre, et de sa troupe Seinendan. Au-delà du portrait de cet artiste novateur, ce sont des questions atemporelles que soulève le film à travers cette œuvre atypique qui prend racine dans la banalité. D’où vient ce besoin ancestral de "jouer" ? D’ailleurs, l’humain n’est-il pas perpétuellement acteur ? (ACO)

Engeki 2
Comme dans tout diptyque, le second volet est un complément autant qu’un nouvel éclairage au premier. Ce n’est plus ici le monde créatif de Oriza Hirata que filme Soda, mais sa relation avec le monde qui l’entoure : l’ingéniosité qu’il met à maintenir à flot une compagnie théâtrale dans une société de la rentabilité où le budget culturel diminue comme peau de chagrin. En considérant les deux aspects, le cinéaste signe une analyse des paradoxes et des enjeux de la société du 21e siècle. (ACO)

Engeki 1
This time out, the art world is the director’s domain as we meet writer and theatrical director Oriza Hirata and his company, Seinendan. More than a portrait of an innovative artist, this atypical film raises timeless questions and yet remains grounded in the banal. Where does the ancient need to "play" come from? Are people not always acting? (ACO)

Engeki 2

As in any diptych, the second part complements the first while also shedding new light on it. We are no longer in the creative world of Oriza Hirata: we have branched out into his relationship with the world around him and the ingenuity required to keep a theatre company afloat in a culture where profitability matters and cultural budgets keep shrinking. By looking at both aspects, the filmmaker analyzes the paradoxes and challenges facing society in the 21st century. (ACO)