film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Aether
© Sarya Films Collective / Fabula Films
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Rûken Tekeş

IMAGE

Ute Freund, Deniz Eyüboğlu, Merle Jotte, Andrés Lizana Prado

SON

Roberta D'Angelo, Paolo Segat, Umut Şenyol, Ömür Müldür, Tuncay Ayvaz, Mesut Aram

MONTAGE

Marco Spoletini, Özcan Vardar

MUSIQUE ORIGINALE

Diler Özer, Metehan Dada

PRODUCTION / DIFFUSION

Sarya Films Collective, Fabula Films

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Fabula Films

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Hasankeyf, ville antique et site archéologique riche de plus de 12 000 ans d'Histoire nichée dans la vallée du Tigre, dans la partie Kurde de la Turquie, est vouée à disparaître sous un lac artificiel, pour permettre la construction d'un barrage hydroélectrique. Avec ce premier long métrage d'une beauté et d'une maîtrise remarquables, il ne s'agit pas pour Rûken Tekes d'expliquer les enjeux de ce futur anéantissement, mais de créer un espace dans lequel l'esprit du lieu peut se manifester. Un espace qui transcende les époques et laisse entrevoir les cycles naturels de création, de destruction et de renaissance qui sont au cœur du film. Elle choisit donc une approche sensorielle et méditative, centrée sur les éléments naturels – l'eau, la terre, l'air et le feu – afin de saisir quelque chose d'une connexion primordiale avec ce territoire et tout ce qui y vit, que ce soit un homme, un mouton, une fourmi, ou une rivière. Un geste cinématographique qui au lieu de l'inventaire attendu des trésors prêts à être engloutis, cherche plutôt à révéler la nature mystérieuse et intemporelle d'un site unique au monde. 
(Céline Guénot)

Hasankeyf, an antique city and archaeological site with over 12,000 years of rich history nestling in the valley of the Tigris River, in the Kurdish part of Turkey, is doomed to disappear beneath an artificial lake, in order to allow for the construction of a hydroelectric dam. With this first feature film showing remarkable beauty and command, Rûken Tekes does not seek to explain the stakes of this future annihilation but creates a space in which thespirit of the place can express itself. A space that transcends time and reveals the natural cycles of creation, destruction and rebirth at the heart of the film. She thus chooses a sensorial and meditative approach, focused on the natural elements—water, earth, air and fire—in order to capture something of a primordial connection with this territory and everything that lives in it, be it a man, a sheep, an ant or a river. A cinematographical gesture which, instead of making the expected inventory of the treasures ready to be swallowed up, seeks to reveal the mysterious and timeless nature of a site that is unique in the world. 
(Céline Guénot)

À propos du film
Distinctions
  • 2019 : Visions du Réel - Nyon (Suisse) - Compétition Internationale Longs Métrages