film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Dans les ruines
© ECAL / HEAD
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Selina Weber

IMAGE

Selina Weber

SON

Hakim Mastour

MONTAGE

Natascha Cartolaro

PRODUCTION / DIFFUSION

ECAL (École cantonale d'art de Lausanne), HEAD (Haute École d'art et de design)

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

ECAL (École cantonale d'art de Lausanne)

ISAN : non renseigné - en savoir plus
  • Suisse | 2019 | 48 minutes | Video Full HD
  • Un film de Selina Weber

C'est à Pompéi, une ville encore traversée par les fantômes de ceux qui ont été saisis par l'éruption du Vésuve il y a deux mille ans, que Selina Weber se réfugie après la disparition de son père. Il l'avait filmée enfant, adolescente. Elle l'avait filmé lui, dans la force de l'âge. Dans ses pensées ressurgissent les images de leurs voyages – fragments éclatants et précieux des étés passés ensembles – mais aussi celles de la maladie, dans la froide lumière de l’hôpital. Archives filmées et flux de la conscience ne semblent faire plus qu'un. Elle collecte des éclats de mémoire, fouillant ses souvenirs, pour les garder présents, et y trouver refuge. Mais le présent la rattrape. Marchant sur la crête d'un volcan, tentée par la vision de l'abîme comme l'avait été son père avant elle, elle ne s'abandonne pourtant pas à la volupté tragique du désespoir. Ouverte aux vivants qu'elle rencontre sur son chemin, elle parle avec eux, questionne, nous emmenant ainsi à ses côtés, dans une recherche intime et universelle à la fois, dont le cinéma se fait l'outil évident. 
(Céline Guénot)

After the death of her father, Selina Weber seeks refuge in Pompei, a city still crossed by phantoms of those struck by the eruption of Vesuvius two thousand years ago. He had filmed her as a child, as a teenager. She had filmed him in the prime of life. In her thoughts, images of their trips surface—brilliant and precious fragments of summers spent together—but also those of the illness, in the cold light of the hospital. Filmed archives and streams of consciousness seem to become one. She gathers slivers of recollection, searching her memories, to keep them with her and find refuge within them. But the present catches up with her. Walking on the ridge of a volcano, drawn by the vision of the abyss as her father had been before her, she does not however surrender to the tragic delight of despair. Open to the living she encounters on her path, she talks with them, questions, thus taking us alongside her into a simultaneously intimate and universal quest for which film is the obvious tool. 
(Céline Guénot)

Distinctions
  • 2019 : Visions du Réel - Nyon (Suisse) - Compétition Internationale Moyens et Courts Métrages