film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
In Mansourah You Separated Us
À Mansourah, tu nous as séparés
© es Films du Bilboquet / HKE Production / Sonntag Pictures
1/1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

À l'origine, il y a un silence. Celui de Malek, le père de la cinéaste, qui pendant des années n'a rien dit de son enfance en Algérie. Et puis, le besoin de sortir du silence, avec un scénario qu'il offre à ses enfants, pour commencer de dire son histoire. Plusieurs années plus tard, le père et la fille font enfin le voyage jusqu'à Mansourah, son village natal : revoir sa maison, rencontrer d'autres hommes qui ont vécu le même déchirement. Petit à petit, le film révèle ce que Malek, comme beaucoup d'autres, a longtemps tu. Pendant la guerre, plus de deux millions de personnes ont été déplacées par l'Armée Française et regroupées dans des camps ou des villages. Un déracinement jusqu'ici occulté de la mémoire historique, car si le fait est documenté il reste largement ignoré, en France, mais aussi en Algérie. Il s'agit donc ici avant tout de faire œuvre de transmission, en collectant la parole, pour commencer à comprendre l'ampleur des bouleversements provoqués par les regroupements dans les campagnes. S'emparant du langage du cinéma, celui que lui a transmis son père, Dorothée-Myriam Kellou entreprend ainsi de combler les silences familiaux et les lacunes de l'Histoire. 
(Céline Guénot)

Originally there was a silence. That of Malek, the filmmaker’s father, who for years said nothing of his childhood in Algeria. And then, the need to break the silence, with a script that he gives to his children, to start telling his story. Several years later, the father and daughter finally make the journey to Mansourah, his native village: seeing his house, meeting other men who experienced the same heartbreak. Little by little, the film reveals what Malek, like many others, has long kept quiet about. During the war, more than two million people were displaced by the French Army and grouped together in camps or villages. An uprooting until now obscured from historical memory, because if the deed is documented it is largely ignored, in France, but also in Algeria. Here it is, first and foremost, a matter of transmission, by collecting words, to start understanding the scale of the upheavals caused by the regroupings in the countryside. Seizing the language of film, that which was transmitted to her by her father, Dorothée-Myriam Kellou thus endeavours to fill in the family silences and the gaps in History. 
(Céline Guénot )

Distinctions